Côte d’Ivoire : Voici l’audit qui épingle 2 ministères dans la malversation sur 40 marchés de 606 milliards FCFA

Malversations sur 606 milliards FCFA : Voici le rapport d’audit, 2 ministères épinglés, 20% de marchés non conformes, l’autoroute du Nord, les routes bitumées de Boundiali, de Séguéla, du District d’Abidjan épinglées dans l’audit de l’ANRMP.

Un constat recurrent est la dégradation rapide observée des ouvrages réalisés dans le domaine routier au cours de ces quinze (15) dernières années, ainsi que des édifices récemment construits qui connaissent le même sort. L’ANRMP a réalisé de sa propre initiative l’audit technique sur un échantillon de quarante (40) ouvrages passés par marché public de 2003 à 2017

Ouvrage 10 : Construction de l’autoroute Singrobo-Yamoussoukro lot 1- Section 2 Pacobo-Taabo. Marché n° 2007-0-2-0705/02-21

Après l’examen des documents et les investigations menées sur site, nous pouvons retenir : La couche de fondation (couche 3) en graveleux latéritique stabilisée est non conforme à la projection du marché qui indique une couche en grave non traité ; La couche de forme (couche 4) en graveleux latéritique rougeâtre, d’épaisseur 15 cm relevée est non conforme aux spécifications techniques du marché (épaisseur 18 cm). Les sondages effectués nous permettent de retenir que la structure de chaussée réalisée est non conforme aux prescriptions techniques du marché.

Ouvrage 12 : Travaux de bitumage de la route Boundiali-Tengréla-Tengréla- frontière du Mali. Marché n° 2002-0-2-0614/25-21

Selon les paramètres évoqués, la mission note que l’axe Boundiali – Tengrela Frontière du Mali se situe en Région Centre Nord (R5) avec un sol de plateforme en graveleux latéritique (S4) et un trafic de type (T3). A l’issue du sondage mené sur site, la structure de chaussée rencontrée est de type (T2) et le matériau utilisé pour la couche de revêtement est d’épaisseur 4 cm. Ces caractéristiques sont sous-estimées pour une voie internationale. Ainsi la mission peut conclure que la structure de chaussée rencontrée n’est pas conforme aux prescriptions du catalogue des structures du LBTP en vigueur en Côte d’Ivoire.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prince Beganssou

Précédent

Côte d’Ivoire : Voici la vraie histoire des Forces Spéciales

Suivant

Côte d’Ivoire : Les Impôts réalisent une baisse de recettes dans un contexte de corruption

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *