Côte d’Ivoire : Vives tensions communautaires à Daoukro, au lendemain d’un duel à distance entre Bédié et Ouattara

De vives tensions communautaires étaient palpables ce dimanche 8 décembre 2019 à Daoukro. Des affrontements ont semble-t-il, été empêchés par la police, entre des jeunes issus des deux communautés baoulé et malinké de la ville.

Les informations sont encore confuses sur l’origine des tensions. Aucun bilan n’est disponible sur une bagarre qui aurait éclaté la veille, entre des jeunes des deux communautés. Nous y reviendrons sans doute.

En attendant, nos informations sur place font état de barricades érigées dans au moins un quartier de la ville. Par des jeunes issus des deux communautés. Le commissariat de police de la ville, très alerte, s’est déployé sur les foyers de tensions et tente de ramener le calme.

A lire aussi. Tensions persistantes entre pouvoir et opposition Faut-il un médiateur à la Côte d’Ivoire ?

Ces tensions communautaires à Daoukro interviennent dans un contexte politique particulièrement tendu. En effet, samedi, Henri Konan Bédié, natif de la ville et patron du PDCI avait organisé à Abidjan, le vingt-sixième anniversaire de la mort de Félix Houphouët-Boigny. Le même jour à Yamoussoukro, son grand rival Alassane Ouattara, patron du RHDP organisait un meeting d’hommage à Houphouët.

Les violences éclatent non loin de la place où les deux ex-alliés avaient célébré ensemble, le fameux Accord de Daoukro. De fait, les tensions communautaires deviennent récurrentes en Côte d’Ivoire.

« La solution à tout cela est politique. À partir du moment où le pouvoir a changé de camp et actuellement il y a une espèce de tension, entre le RHDP dominé par le RDR et le PDCI. On va vers une période électorale et toutes ces tensions communautaires vont être politisées », estimait le sociologue ivoirien Francis Akindè, après les conflits meurtriers entre Baoulé et Malinké à Béoumi.

Elvire Ahonon

Alassane OuattaraDaoukroHenri Konan BédiéRHDP
Commentaires (0)
Ajouter un commentaire