Côte d’Ivoire : Victime de pressions de Gbagbo, Simone reporte l’opération « Rendez-nous notre Gbagbo »

Simone Gbagbo contrainte à abandonner le projet « Rendez-nous notre Gbagbo » qu’elle avait voulu initier. De source proche de l’ex-Président en liberté conditionnelle à Bruxelles, celui-ci n’avait pas été avisé avant la publication du projet, qu’il n’avait pas préalablement validé. Il a de ce fait, recadré son épouse avec laquelle il entretient des relations difficiles. Simone et Laurent Gbagbo, le « Je t’aime moi non plus » continue. Ci-dessous la déclaration officielle de Simone qui évoque plutôt des raisons techniques.

Le 31 mai dernier, à la faveur de la célébration des 74 ans du Président Laurent Gbagbo, nous avons proposé le lancement d’une initiative dénommée « Rendez-nous notre GBAGBO », pour le 12 juin 2019.

L’engouement suscité par cette annonce auprès des jeunes, des femmes, des hommes, des mouvements de la Société civile, des partis politiques amis, des démocrates de tous bords, tant en Côte d’Ivoire qu’à l’étranger, confirme deux choses :

  1. La situation juridique inédite que traverse le Président Laurent Gbagbo, est difficilement supportée par les démocrates du monde entier ;
  2. La place du Président Laurent Gbagbo est effectivement ici, en Côte d’Ivoire, parmi les siens, et nulle part ailleurs.

A lire aussi : Le PDCI répond à Mariame Traoré : »Il ne vous reste que 15 petits mois avant de débarrasser le plancher de votre incompétence »

Cet engouement, signe annonciateur d’un inévitable raz-de-marée, induit cependant des contraintes techniques et opérationnelles auxquelles ne peuvent déroger les partenaires au projet. Sur leur insistance, nous nous sommes donc résolue à différer le lancement de l’opération.

   Par conséquent, initialement prévu pour le 12 juin 2019, le lancement de l’opération « Rendez-nous notre GBAGBO » est reporté à une date ultérieure.

Fait à Abidjan, le 6 juin 2019

Pour Mme Simone Gbagbo

et P/O le Directeur de Cabinet

AKPA Corentin

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prince Beganssou

Précédent

Côte d’Ivoire : Des danseuses brésiliennes pour l’an 1 de la discothèque Georges V

Suivant

Côte d’Ivoire : Bédié construit l’église de son village sans Ouattara et sans bruit

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *