Côte d’Ivoire : Viande de boeuf, 1400 FCFA sous Gbagbo, 2 900 FCFA sous Ouattara : « C’est la guerre ? »

RHDP Ado solutions affiche de campagne 2010

Le prix du kilogramme de viande est aujourd’hui fixé à 2900 FCFA sur le marché en Côte d’Ivoire, le double du prix en 2010 qui était de 1400 FCFA et considéré par les adversaires de Laurent Gbagbo comme une tragédie.

«(…) une hausse des prix a été observée au premier semestre pour de nombreux produits. Il s’agit, au niveau des féculents, de l’igname de type Kponan et Assawa, ainsi que de la banane plantain qui, moyennement disponibles en début d’année, se sont raréfiées dans les mois marquant la fin du premier semestre 2019.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Des acteurs dénoncent de nouveaux prix fixés dans la filière bétail

Relativement aux protéines d’origine animale, le prix de la viande a connu une hausse croissante à partir du mois de mai 2019 du fait d’un déficit d’approvisionnement aggravé par la grève des chevillards. Cependant, depuis le début du mois de juin 2019, le marché est régulièrement approvisionné, et les prix du kilogramme de viande ont connu une légère baisse pour se situer à 2 900 francs CFA pour la viande de bœuf sans os, à 2 400 francs CFA pour la viande de bœuf avec os et à 3 200 francs CFA pour la viande de mouton», signifie le conseil des ministres du mercredi 2 octobre 2019 dans sa communication au titre du ministère du commerce et de l’industrie relative à l’approvisionnement du marché ivoirien.

Pourtant, pendant la campagne de l’élection présidentielle de 2010, le RHDP en campagne, avait critiqué farouchement le prix du kilogramme de viande de bœuf qui était fixé à 1400 CFA. « Le prix de l’essence à 775 FCFA, le litre d’huile à 900 FCFA, le kg de tomates à 750 FCFA, le kg de viande à 1400 FCFA. C’est la guerre?», indiquait une des nombreuses pancartes du RHDP de la campagne présidentielle de 2010.

Neuf ans après, les prix des produits critiqués sur ces pancartes ont doublé voir, triplé sur le marché ivoirien. Notons que  »C’est la guerre ? » était une ironie des partisans du RHDP, utilisée comme raillerie aux partisans de la Mouvance présidentielle (LMP). Ces derniers qui justifiaient le niveau de pauvreté des populations comme une conséquence de la crise de 2002.

Alors, quand bien même Alassane Ouattara soit venu au pouvoir après une crise post électorale, il clame à tout le monde entier que les institutions financières mondiales le félicite pour le  »nouveau miracle économique ivoirien ». D’où vient-il alors que le prix des produits de première nécessité aient doublé neuf ans après.

Roxane Ouattara

  •  
    1.9K
    Partages
  • 1.9K
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info