Côte d’Ivoire : Un Inspecteur dresse les différentes modes opératoires « ingénieuses » des élèves au BAC

Kandia Camara a procédé au lancement du concours de recrutement spécial

La Direction de l’encadrement et des établissements privés (Deep) a abrité, mercredi 28 août 2019,  au Plateau, un point-presse portant sur « La fraude pendant les examens scolaires ».

L’enjeu à cette rencontre, pour l’Inspecteur Général du ministère de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Kourouma Ibrahim, et pour tous les acteurs du système éducatif, est de mettre un accent sur le phénomène de la fraude pendant les examens scolaires à grands tirages. Notamment le Bac et le BEPC. Le ministère de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle reste déterminé dans la lutte contre la fraude.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : « Il faut nécessairement réformer les examens à grand tirage »

« Lorsqu’une opération de correction de copies s’effectue sous l’autorité d’un président de jury superviseur, les correcteurs peuvent constater des irrégularités sur certaines copies susceptibles de constituer des cas de fraude » a expliqué Kourouma Ibrahim. Lors de cette conférence, l’inspecteur général a donné les différents modes opératoires de fraudes sur les lieux des examens et la saisie de certains éléments en guise de preuve, dont il a fait part, à savoir : les réseaux de fraudeurs (groupe WhatsApp, sms), l’utilisation de téléphone portable (dans les sous corps, dans les toilettes, dans les sandwichs, dans les tables-bancs)  pendant les examens et bien d’autres éléments qu’il n’a pas voulu évoquer.

Ainsi donc, il a qualifié toutes ces pratiques  « d’ingéniosité, d’intelligence diabolique ». A l’issue de cette rencontre, le conférencier  a donné les statistiques sur l’avancement du fléau de la fraude des trois dernières années des examens scolaires. « 208 cas de fraude sur 242.908 candidats au Bac en 2017 ;  1.516 cas de fraude sur 256.452 candidats au Bac en 2018, et 6.250 cas de fraude sur 273.242 candidats au Bac en 2019, avec une accélération du taux de pourcentage de fraude de 0,1% en 2017 à 2,3% en 2019 au niveau des Dren sur 60% candidats officiels et 40% des candidats libres » a-t-il révélé avant de lancer un appel à faire front contre la fraude.

FC

Côte d’Ivoire : Manifestation de candidats ayant échoué au BAC avec la mention « fraude »
  •  
    30
    Partages
  • 30
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info