Côte d’Ivoire : Un coiffeur viole sa fille de 4 ans et est arrêté après avoir fui

Un communiqué de la police nationale dont Afriksoir.net a reçu copie le lundi 27 octobre 2019 fait état de ce qu’un coiffeur a violé sa fille de quatre ans à la Riviera Bonoumin dans la commune de Cocody à Abidjan.

En effet, selon la police nationale, la fillette de quatre ans a été victime. «La fillette a été victime de sévices corporels et de violences sexuelles», indique le communiqué de la police nationale. Selon le récit de la police nationale, les faits se sont déroulés le mercredi 23 octobre à la Riviera bonoumin dans la commune de Cocody à Abidjan. En effet, le voisinage du coiffeur a remarqué la disparition de la fille du coiffeur du quartier. Ils ont alors décidé d’aller s’enquérir de l’état de santé de la petite. Arrivés au domicile du coiffeur, la délégation tombe sur le spectacle. «La petite était allongée toute nue dans les toilettes. Sans vêtements et très mal en point».

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Un homme d’affaires d’Abidjan accusé du viol de sa fille de 3 ans par sa propre épouse

Au lieu de porter secours à sa fille, ce qu’aurait d’ailleurs fait tout parent digne de ce nom. Le jeune coiffeur a décidé de prendre ses jambes à son cou. Laissant sa fille dans un piteux état. Après l’avoir conduite au Centre hospitalier universitaire de Cocody pour des soins médicaux, les témoins de ce spectacle décident de saisir la police.

Le commissariat du 35e arrondissement est saisi. Il prend en charge l’affaire aussitôt. L’enquête permet de mettre la main 48 heures plus tard sur le père fugitif. Notons que le coiffeur vivait seul avec sa fillette de 4 ans. Traumatisée par les sévices corporels de son père, la fillette ne daignait plus mettre le nez dehors de peur d’être la cible de la furie de celui-ci. L’on était loin de s’imaginer qu’elle subissait également des violences sexuelles.

Depuis un certain moment, le viol de fillettes est monnaie courante en Côte d’Ivoire. L’affaire de la petite de trois ans Ahou Océane Bouassa qui est décédée suite à un viol dans la nuit du samedi 28 au dimanche 29 septembre 2019 à Booré Pindrinkro (Dimbokro) n’a toujours pas été élucidée.

Roxane Ouattara

  •  
    290
    Partages
  • 290
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Roxane Ouattara

Précédent

Côte d’Ivoire : Atouts et faiblesses du candidat Mamadou Koulibaly

Suivant

Côte d’Ivoire : Enfin des tables-bancs pour le collège inachevé de Satama-Sokoura

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *