Côte d’Ivoire : Un avion cargo militaire de l’armée de l’air pour transporter la dépouille du père de Bruno Koné

La dépouille de Lucien Doh Koné, géniteur du ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Koné, décédé le 09 juin dernier à l’âge de 90 ans, a été accueillie le jeudi 16 juillet 2020, à Korhogo, puis transféré à Kouto, dans la région de la Bagoué, où il sera inhumé le samedi 18 juillet.

Selon des images publiées sur la page Facebook du ministre Bruno Koné, c’est par un avion cargo militaire de l’armée de l’air que la dépouille de son père a été transportée à Korhogo. Un usage qui passe mal dans l’opinion publique et alimente certaines controverses.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Deux incendies en deux mois, qui veut voir disparaître le village artisanal de Grand-Bassam ?

Un avion cargo militaire de l'armée de l'air transportant la dépouille du père de Bruno Koné
Un avion cargo militaire de l’armée de l’air transportant la dépouille du père de Bruno Koné

« En Côte d’Ivoire l’armée de l’air est devenue pompes funèbres. On verra tout avec ce pouvoir », écrit un internaute avec une dose d’ironie dans un groupe de discussion. Et un autre de renchérir : « Les gens s’amusent avec l’argent du contribuable ivoirien. C’est tout simplement triste ce que ce pouvoir montre aux ivoiriens ». Par contre, d’autres ne trouvent aucun inconvénient à cela, estimant que cet appareil peut-être à la disposition de tous ceux qui en font la demande.

La dépouille du père de Bruno Koné transportée par un avion cargo militaire de l’armée de l’air

« Si tu as l’argent pour payer la location… c’est disponible au GATL là-bas », a réagi un fervent défenseur du parti au pouvoir. Chrétien catholique, adjudant des Forces armées nationales de Côte d’Ivoire (FANCI) à la retraite, ancien combattant et médaillé du Mérite de l’union nationale des combattants, Lucien Doh Koné a été rappelé à Dieu, mardi 09 juin 2020, à Abidjan, dans sa 90 ème année. C’est par un message écrit sur sa page Facebook et son compte Twitter, le 09 juin dernier, que le député de Blessegué-Kouto avait annoncé cette triste nouvelle aux Ivoiriens.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

« Il y a 3 ans, lors d’une de ses rares hospitalisations, il avait pris devant nous un engagement singulier, qui nous avait fait sourire ; celui d’atteindre 90 ans. Il a souffert, serré les dents, mû par la fierté du Sénoufo qu’il était et le courage du militaire qu’il a été… Depuis le début de cette année 2020, il paraissait soulagé, apaisé, presque tranquille, d’avoir tenu parole ! Aujourd’hui en effet, tôt ce matin, mon père Doh Lucien Koné s’en est allé rejoindre nos ancêtres, à 90 ans et 6 mois… Qu’il repose en paix ! », avait-il fait savoir. Notons que l’inhumation est prévue le samedi 18 juillet, après une messe de requiem à l’église Saint-Michel Archange de Kouto.

Moïse Yao K.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yao Moïse K

Précédent

« Des magistrats au Conseil constitutionnel, un magistrat à la tête de la CEI, à un moment, il va falloir demander des comptes aux magistrats » (Mamadou Koulibaly)

Suivant

Covid-19 Côte d’Ivoire : Des risques pour les populations de l’intérieur après la levée de l’isolement d’Abidjan

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *