Côte d’Ivoire : « UDPCI ou RHDP, Mabri, Tchagba et autres, doivent clairement décider »

Ces quelques phrases pour mettre à nu, l’imposture des cadres de l’UDPCI qui se sont réunis à Yamoussoukro pour prétendument éclaicir leur position sur le soutien de la candidature de Monsieur Gon Coulibaly, vu qu’en application de l’article 26 de la loi relative au parti et Groupement politique, le parti n’est pas dissous. Aucune Assemblée n’a été convoqué avec un tel ordre du jour.

Etant donné que le RHDP, la formation politique de ceux qui ne propose Rien que la Haine, la Division et la Prison aux ivoiriens, a été constituée légalement en tant que parti et non groupement politique, il était plus au regard des dispositions de l’article 7, qui n’autorise l’appartenance d’un individidu qu’à un seul, il étaient indiquer pour les organisateurs de la rencontre d’éclairer l’opinion publique en général et les militants de l’UDPCI sur le point de savoir s’ils intervenaient en qualité de militants du RHDP, alors la réunion n’avait aucun sens, ou en tant que membres de L’UDPCI, alors la question qu’elle prétendait aborder, devait l’être dans le cadre des instances du parti.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Flindé a fini par flinguer Mabri, Tchagba choisit Gon, incertitudes à l’UDPCI

Il suit de là que la rencontre de Yamoussoukro, n’avait aucun sens. Elle ne fait que refléter les incohérences des dirigants de ce parti qui veulent le beurre, l’argent et le sourire de la crémière en plus, conscients qu’ils sont de ce que leurs positions au sein du RHDP dépend de l’appartenance aux instances dirigeantes de l’UDPCI.

Albert Toikeusse Mabri à Zouan-Hounien le 13 juin 2020
Albert Toikeusse Mabri à Zouan-Hounien le 13 juin 2020

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

En tout cas sur la base de leur attitude, je leur conseillerai de privilégier l’adhésion au parti d’Alassane Ouattara tant ses idéaux, Rien que la Haine, la Division et la Prison paraît convenir le mieux à leur démarche de destabilisation.

Grah Ange Olivier

  •  
    327
    Partages
  • 327
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prince Beganssou

Read Previous

Burkina Faso : Le chapeau de Saponé désormais labellisé

Read Next

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) renforce les capacités des entreprises et des organisations

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *