Côte d’Ivoire : Tensions communautaires entre Abbey et Groussi à Bodo, après le meurtre d’un chauffeur

Des habitants de Béoumi armés de fusils

De vives tensions communautaires ont éclaté, ce mercredi 6 novembre 2019 à Bodo, dans la région de N’Douci, suite à la mort d’un chauffeur de taxi-moto autochtone Abbey.

« Le village de Bodo situé au carrefour de N’douci et Tiassalé est sous tension depuis ce mercredi suite au décès d’un chauffeur de taxi-moto, mardi, lors d’un braquage. Le chauffeur de taxi-moto, un autochtone, aurait été tué par un allogène, qui, en compagnie d’un autre, avait sollicité les services du conducteur de l’engin », a dévoilé l’AIP.

Selon nos informations, ce meurtre qui fait suite à plusieurs agressions, est attribué à un jeune Groussi (ethnie native du Burkina Faso) qui aurait été aidé par un compatriote. Cette information n’est pas confirmée par la chefferie Groussi de N’Douci, qui jointe, a déclaré qu’elle œuvrait d’abord à faire baisser la tension. « Vous savez, il y a souvent beaucoup d’exagérations, qui partent de faits souvent réels », a indiqué un membre de la communauté Groussi.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Attention aux germes de la guerre inter-communautaire !

« Du fait des tensions, de nombreux allogènes ont trouvé refuge chez le chef du village de Bodo, sous-haute surveillance par la gendarmerie dont un renfort est venu d’Abidjan. Le préfet du département, Jules Gouessé a rejoint la localité de Bodo pour appeler les populations au calme afin d’éviter tout affrontement inter-communautaire », rappelle l’AIP.

Les conflits communautaires sont récurrentes en Côte d’Ivoire, exacerbées, entre autres maux, par l’échec de la réconciliation nationale, le « Rattrapage » ethnique prôné par le pouvoir RHDP du Président Alassane Ouattara, ainsi que l’orpaillage clandestin.

Elvire Ahonon

  •  
    881
    Partages
  • 881
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info