Côte d’Ivoire : « Si Ouattara revient sans gêne sur sa parole, à quoi devrons-nous nous attendre des promesses électorales qu’il fera ? »

Hier, je n’ai pas manqué de signifier l’inconséquence de nos amis du Restaurant. Avant que le soleil ne se couche, ils m’ont donné raison à travers l’appel à la candidature de leur gourou. Dois je rappeler aux uns et aux autres que lorsque leur gourou a annoncé, devant le parlement et le sénat réunis, sa volonté de ne pas briguer un troisième mandat, après les larmes de crocodile qu’ils ont versées ils n’ont pas hésité à le comparer à Mandela ?

Car pour eux, leur gourou a renoncé à un autre mandat alors qu’il avait la possibilité d’en faire. Ils n’ont pas manqué de nous rabâcher les oreilles avec l’acte de grande portée que leur gourou aurait fait en décidant de ne pas se porter candidat. Et aujourd’hui, patatras ! Ils viennent de faire un retournement à 190 degré. Ce sont eux aujourd’hui qui réclament urbi et orbi la candidature de leur gourou qu’ils avaient félicité pour son annonce de sa non candidature.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : « La présidence de Ouattara est une dégringolade, nous l’appelons à regagner les valeurs républicaines » (Cadre GPS)

Recherchez vous l’inconséquence incarnée en Côte d’Ivoire ? N’allez pas ailleurs. Frappez à la porte du Restaurant et vous l’y verrez. J’espère seulement que pour un parallélisme de forme, lorsque leur gourou décidera de se présenter pour un troisième mandat illégal, il passera devant l’Assemblée Nationale et le Sénat pour faire sa déclaration! Ainsi, le monde entier découvrira la vraie face de ce gourou que ses laudateurs avaient qualifié d’homme de parole.

S’il revient sans gêne sur sa parole qui a été applaudie par les grands de ce monde, à quoi devrons-nous nous attendre des promesses électorales qu’ils fera aux Ivoiriens ?

S’il revient sans gêne sur sa parole qui a été applaudie par les grands de ce monde, à quoi devrons nous nous attendre des promesses électorales qu’ils fera aux ivoiriens ?Je voudrais enfin alerter la communauté nationale et internationale que la candidature du gourou du Restaurant va embraser le pays. Car s’il perdait les élections par ces temps où il est deifié par ses partisans, je doute fort qu’il accepte de céder le pouvoir. Et nous nous retrouverons encore avec une crise post-électorale plus sanglante que celle de Décembre 2010 à Avril 2011.

Alassane Ouattara portant un masque le 15 avril 2020 au palais présidentiel du Plateau
Alassane Ouattara portant un masque le 15 avril 2020 au palais présidentiel du Plateau

C’est pourquoi je voudrais interpeller l’Union européenne dont les contribuables financeraient la sortie de crise que le gourou du Restaurant nous imposerait. C’est pourquoi je voudrais également interpeller l’ONU dont les contribuables financeraient le processus de sortie de crise. Sinon, au rythme où nous courons vers l’élection présidentielle, au moment où il y a débat sur l’équilibre de la CEI, au moment où la Cour Africaine des Droits de l’homme ordonne certains réaménagements de la CEI avant toute élection,j’ai bien peur qu’on ne se retrouve avec une crise plus grave.

« S’il revient sans gêne sur sa parole qui a été applaudie par les grands de ce monde, à quoi devrons nous nous attendre des promesses électorales qu’ils fera aux ivoiriens ?Je voudrais enfin alerter la communauté nationale et internationale que la candidature du gourou du Restaurant va embraser le pays »

Une chose est sûre et certaine, la candidature du gourou du Restaurant risque d’embraser le pays. Et je prie de tout cœur qu’il n’écoute pas le chant de ses sirènes de ses ouailles. Je prie également de tout cœur qu’il sorte par la grande porte, lui pour qui pendant des années j’ai pris les plus grands risques de ma vie. Lui pour qui j’ai de l’affection malgré la déception et la colère qu’il a provoquées en moi. Pour parler comme les ivoiriens, mon attitude envers lui, c’est l’attitude d’un enfant qui est en colère contre son père.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Mais je peux vous jurer sur tout ce qui m’est le plus cher que jamais je ne vais accepter qu’on lui fasse du mal. Jamais également je ne vais accepter qu’il soit humilié. C’est pourquoi je souhaite de tout mon cœur qu’il ne s’engage pas dans une voie qui risque de l’humilier. Et je demande aux mendiants du Restaurant de ne pas transposer sur moi leurs sentiments de haine et d’hypocrisie. Je suis vraiment sincère quand je dis que je ne souhaite pas que le gourou du Restaurant soit humilié. Et tant pis pour ceux qui ne veulent pas me croire.

Mamadou Traoré

  •  
    93
    Partages
  • 93
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mamadou Traoré

Read Previous

Côte d’Ivoire : Le FPI lance un appel à candidature à l’élection présidentielle 2020, voici tous les détails

Read Next

La Côte d’Ivoire sans vice-président et sans Premier ministre depuis dix jours : Voici ce que dit la constitution

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *