« Nous serons tous dans la rue ou en prison, si Ouattara veut installer Gon comme Président de la Côte d’Ivoire » (Affi)

Le président du Front populaire ivoirien (FPI) a fustigé la Commission électorale indépendante (CEI). A l’occasion des échanges de vœux du FPI le samedi 25 janvier 2020. Pascal Affi N’Guessan a encore dénoncé cette commission qu’il accuse d’être à la solde du parti d’Alassane Ouattara. Pourtant, dans un passé récent, il déclarait avoir participé à l’amélioration de celle-ci.

« J’ai dit au sortir de la dernière rencontre, qu’en définitive, le RHDP a transformé la CEI en une structure spécialisée de son parti. Nous n’irons pas à des élections organisées par une structure spécialisée du RHDP. Donc la CEI doit être reformée pour qu’elle épouse les standards internationaux, pour qu’elle garantisse des élections libres et transparentes », a lancé Affi N’Guessan.

A lire aussi : « Le 15 février 2020, nous irons prier pour la paix avec l’Eglise catholique » (Pascal Affi)

Une CEI qui inspire confiance

Poursuivant : « Lorsqu’on voit combien de fois ils s’acharnent contre Soro Guillaume, parce que sa candidature va leur faire perdre des voix au nord, comment penser qu’ils ne mettront pas tout en œuvre pour utiliser toutes les Institutions chargée des élections pour frauder en 2020. Ou les élections sont faites de façon transparente avec une CEI qui inspire confiance à tous, ou nous serons tous dans la rue ou en prison, pour qu’Alassane Ouattara installe Amadou Gon comme président de la République de Côte d’ Ivoire ».

Par contre, recevant en audience à l’ambassadrice de Grande Brétagne Josephine Gauld, le président du FPI a déclaré : « Nous avons participé à l’amélioration de ce qui existe par le passé. Je crois qu’aujourd’hui, tout le monde est d’accord que cette CEI que nous avons, même si elle n’est pas idéale, constitue une avancée par rapport à ce que nous avons ; par rapport à la présidence de la CEI qui a changé.  (…)»

Prince Beganssou

échanges de vœux du FPI

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prince Beganssou

Read Previous

La Cosefci répond aux menaces de Kandia Camara :  »Nous irons jusqu’au bout » (Nomel Ako)

Read Next

Côte d’Ivoire : De graves blessés dans un violent conflit communautaire à Garango

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *