Côte d’Ivoire : Retour sur l’imbroglio entre le RHDP et le Conseil municipal de Zouan-Hounien, pro-Mabri

Le lundi 29 juin 2020, les militants RHDP et les partisans du maire Zrakpa Dopeu Roger, bras droit de l’ex ministre Albert Toikeusse Mabri, ont manqué de peu d’en venir aux mains.

Les ministres Sidiki Konaté et Albert Flindé ont décidé ce jour de rencontrer leurs militants et sympathisants dans une résidence appartenant au Général Kourouma. La concession, située en bordure d’une voie principale et n’étant pas clôturée, la cérémonie a pris l’allure d’une manifestation publique. C’est ainsi qu’en l’absence du maire, son 1er adjoint, Vincent Kamin, s‘est rendu à la Préfecture, pour s’informer sur la nature de l’événement. Une fois sur place, il apprend, par la voix du préfet, en la personne d’Anoh Angoratchi, qu’il s’agit d’une manifestation politique à laquelle, prendront part les deux ministres RHDP cités plus haut.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : « Le président Mabri sera bel et bien candidat » (Mouvement Installons Mabri)

Les militants RHDP et les partisans du maire Zrakpa Dopeu Roger, bras droit de Mabri, ont manqué de peu d’en venir aux mains

L’Adjoint au maire s’est indigné de ce qu’on pourrait qualifier de non-respect à l’autorité puisque la mairie n’a pas été contactée. Le bon sens et les textes qui régissent les municipalités donnent obligation aux organisateurs d’une quelconque manifestation de prévenir les autorités municipales, a fait savoir l’Adjoint au maire aux deux principaux organisateurs que sont l’honorable Magloire Danin, Député de Binhouyé et Ouaya Tomagbeu, membre actif du RHDP, chargés d’accueillir les ministres. Le député Magloire Danin, lui, n’entend pas les choses de cette oreille, car pour lui, étant élu de la Nation, il n’a pas à demander la permission à qui que ce soit pour organiser une cérémonie.

Albert Toikeusse Mabri et des collaborateurs, le 31 mars 2020 à l'université de Cocody
Albert Toikeusse Mabri et des collaborateurs, le 31 mars 2020 à l’université de Cocody

Comme il fallait s’y attendre, cette réponse de l’honorable ne sera pas du goût de l’équipe municipale qui attire l’attention du préfet, sur ce que le manque d’égard à l’autorité pourrait causer. Suite à des pourparlers, le mercure est descendu et un courrier d’information, séance tenante, a été adressé à la mairie. Comment cette missive a été appréciée par les élus municipaux ? On ne saurait le dire mais ce qui est sûr, c’est que la cérémonie a eu lieu.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Mais en tout état de cause, les militants du RHDP et les partisans du maire Zrakpa Dopeu, homme de main d’Albert Toikeusse Mabri, n’étaient pas contents, les uns et des autres  ont promis de se mesurer si pareil cas se reproduit. Cette situation vient, en quelque sorte, donner raison aux personnes qui disent que le divorce entre le RHDP et l’UDPCI est consommé.

TIANTIGUI SADIA

Correspondant Régional Man

Nouveau Réveil

NDLR : Le titre est de la rédaction

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Read Previous

Côte d’Ivoire : Titrologie du mercredi 1er juillet 2020

Read Next

Le député RHDP devenu PDCI attaque encore : « Bédié est candidat pour libérer les Ivoiriens du fardeau que nous ne cessons de supporter »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *