Côte d’Ivoire : Quand les photos de Nady Bamba divisent les pro-Gbagbo

Nady Bamba et Laurent Gbagbo à Bruxelles

C’est la photo qui fait le buzz en ce moment. L’ancien Président ivoirien Laurent Gbagbo, en compagnie d’une dame présentée comme Nady Bamba, sa seconde épouse, se dirigeant vers l’entrée d’un centre médical à Bruxelles.

Paru sur les réseaux sociaux dans la nuit du jeudi 05 décembre 2019, ce cliché de l’ex-détenu de La Haye, en compagnie de cette dame, divise la toile ivoirienne, surtout dans le milieu des pro-gbagbo. Entre ceux qui saluent et se félicitent de cette première image de Gbagbo, depuis son acquittement sous condition en février 2019, à la Cour pénale internationale (CPI), ceux qui se réfugient dans un silence embarrassé, et les autres qui critiquent amèrement cette fuite « supposée » ou « préméditée » de l’image du fondateur du Front populaire ivoirien (FPI).

A lire aussi : « En 2010, c’est Nady Bamba qui gérait les tee-shirts de campagne de Gbagbo » (Ex-DDC)

Une absence d’unanimité qui tient autant des différences de sensibilités qui traversent la gauche ivoirienne que de la remise en cause de la vision du FPI. En effet, depuis la divulgation de cette image, des réactions fusent de partout sur la toile ivoirienne. Certains partisans de « Seplou », communément appelés « Gbagbo ou rien » soutiennent mordicus que la dame en compagnie de Laurent Gbagbo n’est pas Nady Bamba.

Tandis que d’autres rétorquent que c’est bien elle. Le tout couronné par des insultes des uns envers les autres. Hanny Tchelley, l’actrice comédienne qui vit en exil, s’est dite dégoûtée après la divulgation de ces images. Pour elle, « ces images publiées juste après les graves dérives à l’encontre de son épouse (Simone Gbagbo) sont indécentes, outrageantes, insultantes », estimant que « le seul responsable de cette cacophonie s’appelle Laurent Gbagbo ».

Même son de cloche pour Jean Bonin, un pro-affi, qui se dit écœuré par la petitesse des propos et leur caractère délibérément outrancier. « Le rubicon de la bêtise humaine a été franchi. Simone Gbagbo, une ex 1ère dame, une mère de famille, ne mérite pas d’être humiliée, trahie et vilipendée de la sorte. C’est inacceptable car la politique ne doit pas être injures, haine et intolérance », a-t-il poursuivi .

Et d’ajouter : « Je dénonce avec véhémence le silence coupable de Michel Gbagbo, Stéphane Kipré, Assoa Adou et tous les autoproclamés détenteurs de l’exclusivité de l’amour pour Gbagbo ».

Moïse Yao K.

Nady Bamba sort de son silence : « Je suis restée aux côtés de Gbagbo parce qu’il est mon mari »
  •  
    213
    Partages
  • 213
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info