Côte d’Ivoire : Mabri organise sa résistance, vers la restructuration du Bureau politique de l’UDPCI

Lentement mais sûrement, l’Union pour la Démocratie et la Paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) qui ne veut pas disparaitre dans les entrailles du RHDP au pouvoir, ancre sa résistance dans les instances et organes du parti.

Du moins, c’est ce que laisse croire la vague de restructuration entreprise par le président Albert Toikeusse Mabri depuis quelque temps. Ainsi, après la direction du parti, après le cabinet du président, il entendrait faire une restructuration du Bureau Politique de l’UDPCI dans les jours à venir. On se rappelle que  le ministre Albert Toikeusse Mabri a procédé, le vendredi 10 avril 2020, à la nomination des membres de la direction de l’UDPCI pour l’adapter aux missions à venir, dans le sens des décisions qui devront être prises dans ce cadre.

A lire aussi : Les papo sortent sur Albert Flindé : « Il a été le président du comité scientifique du congrès qui a refusé la dissolution de l’UDPCI »

Cette réorganisation a été perçue comme un nettoyage à sec pour extirper du groupe les cadres qui ne ramaient pas dans le même sens que lui. Aussi, il y a eu la sortie de ces cadres dont le chef de file, Albert Flindé, qui, lors d’un point presse le 15 avril, avait dit : « Au plan purement politique (…) nous tenons à rappeler que depuis la naissance du RHDP, en tant que parti politique, nous avons affirmé sans ambiguïté que l’ex-UDPCI qui a adhéré, à ce nouveau parti, y est reversé. Ainsi, nous le sommes aussi, les militants que nous étions ainsi que ses anciennes instances…Par conséquent, nous ne sommes ni de près ni de loin concernés par cette forfaiture, n’étant désormais membres que d’un seul parti, le RHDP ».

UDPCI pouvoir RHDP. Albert Toikeusse Mabri et des collaborateurs, le 31 mars 2020 à l'université de Cocody
Albert Toikeusse Mabri et des collaborateurs, le 31 mars 2020 à l’université de Cocody

Mais, le président de l’UDPCI, sans doute guidé par la sauvegarde et la pérennisation du parti que lui a légué le général Robert Guéi (fondateur du parti), réorganisera peu de temps après, son cabinet politique. Ainsi, le 28 avril 2020, Albert Mabri Toikeusse a procédé à de nouvelles nominations au sein de son cabinet politique. Ledit cabinet est dirigé par le député de Divo, Dr Famoussa Coulibaly, avec six adjoints à sa disposition. Le chef de cabinet est Timité Abdoulaye qui est secondé par dix (10) adjoints. Le Professeur Yapi Houphouët Felix prend la tête des conseillers politiques composés de quinze (15) membres.

Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, la direction de l’UDPCI se réunit le samedi 2 mai 2020, de 12 heures 30 mn à 18 heures, à la Résidence Niablé, dans la commune de Cocody et entre autres décisions, « Décide de conduire dans les meilleurs délais, une large consultation des militants de l’UDPCI en vue d’une meilleure appréciation de la décision du Conseil Politique du RHDP du 12 mars 2020. La Direction du Parti félicite les militants et militantes du Parti pour leur sens élevé du devoir et leur maitrise de soi durant cette période de crise. Elle les exhorte à continuer à placer leur confiance au Président du Parti ».

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Comme le stipule le communiqué rendu public le 03 mai. Si la large consultation est faite, le Bureau Politique (entre 2 congrès) seul peut traduire et exécuter la volonté des militants. De ce fait, il faut que ce Bureau Politique soit effectivement le reflet du parti et l’organe d’exécution des décisions et résolutions du congrès (de mai 2018). D’où, selon nos sources, la nécessité de réaménager le Bureau Politique de l’UDPCI dans les jours à venir. Qui en sortira ? Qui y entrera ? Là n’est pas la question. La vraie question est : Que réserve l’UDPCI avec ce Bureau Politique et jusqu’où? Qui vivra verra.

OC

  •  
    213
    Partages
  • 213
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Read Previous

Côte d’ Ivoire : « En présentant Guillaume Soro comme un criminel, on frustre les ex-chefs de guerre de la rébellion »

Read Next

« Le RDR va à sa perte, Mabri a toujours battu Blon Blaise, Flindé est l’ombre de lui-même » : Les vérités crues du camp Mabri au RHDP

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *