Côte d’Ivoire : Pourquoi la « chute » de Ouattara à Yamoussoukro fait marrer des internautes ?

Le Président du RHDP, Alassane Ouattara a trébuché ce samedi 07 décembre 2019, alors qu’il s’apprêtait à monter sur la tribune dressée pour le meeting de son parti à Yamoussoukro. Une séquence qui fait marrer des internautes sur les réseaux sociaux, raillant (à tort) la chute de Ouattara à Yamoussoukro.

Moqueurs, certains ont même osé aller des allusions moins drôles. Parmi les commentaires, on peut lire « Et il tomba gbwououanganga. Houphouët n’aime pas foutaise » ou encore « Dites à Ouattara de rejoindre le PDCI. On ne joue pas avec Houphouët ».

Ces dernières semaines ont été éprouvantes pour Alassane Ouattara. A Yamoussoukro, il y était en qualité de chef de parti politique et non chef d’Etat. Dans cette dernière fonction, il boucle son second mandat dans moins d’une année. Cependant, il entretient jusque-là le flou sur son intention de briguer un éventuel troisième mandat. Lequel serait en violation flagrante de la constitution ivoirienne qui autorise seulement deux mandats.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : 10 photos de l’attaque du commissariat de Yamoussoukro

Dans un tweet, Franklin Niamsy, l’un des conseillers de Guilaume Soro, président du Générations et Peuples Solidaires (GPS), a ironisé sur cette « chute », estimant que c’est un « signe prémonitoire de fin de règne ». « Les signes annonciateurs d’une chute inéluctable en 2020 se multiplient. Nous vous avions dit que chaque chose vient à point. Cherchez toujours à m’égorger », a-t-il posté dans une plateforme de discussion sur Facebook.

« La chute du Faucon noir »

chute de Ouattara à Yamoussoukro

D’autres internautes plus ou moins proches de l’opposition y vont de leurs commentaires exaltés. L’un d’eux lançant par exemple : « Les Gors là (ndlr ; Gbagbo ou rien), desserrez un peu, vous avez fait jusqu’à le monsieur est parti tomber là-bas. Arrêtez ça ! C’est le Président après tout… J’espère que ce n’est pas l’esprit de Nanan qui veut… Hum ! » ou encore « Je suis peiné par la chute de Lovié et je souhaite qu’il comprenne ça comme un message de Dieu et évite la calebasse », ont-ils écrit avec une dose d’humour.

Certains ont même créé des GIFS à l’effigie de l’ancien fonctionnaire du Fonds monétaire international (FMI), sur la toile. Parodiant pour d’autres, le film culte « La chute du faucon noir ». Pour les partisans de Ouattara, militants du RHDP, cette scène reste banale, un épiphénomène même si elle intervient, le jour de la célébration de l’anniversaire d’Houphouët-Boigny, le père de la nation ivoirienne. « Tant que la chute ou le déséquilibre ne crée pas un vide de pouvoir, on avance », se justifient-ils.

Une position partagée par des membres de la société civile. Dans un post sur sa page, l’analyste politique André Silver Konan a estimé que cela peut arriver à tout le monde. « Le problème en Côte d’Ivoire est que quand cela arrive à un adversaire on en rit. Mais quand cela arrive au leader de notre camp, on condamne ceux qui en rient. Vous verrez que si cela arrive à d’autres personnalités, les railleries et les indignations changeront de camp. Certains ont envoyé leurs positions de principe en enfer et c’est l’une des raisons de la faillite morale de cette Nation », estime-t-il

Moïse Yao K.

  •  
    677
    Partages
  • 677
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yao Moïse K

Read Previous

Côte d’Ivoire : La société civile dénonce des « expropriations abusives » d’enseignants du Lycée classique d’Abidjan

Read Next

Côte d’Ivoire « Nathalie Yamb a fait triplement du faux » (Média pro-RHDP)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *