100 millions FCFA de caution, Innocent Gnelbin répond à Ouattara : « Laissez le peuple souverain décider »

Alassane Ouattara à Niakara le jeudi 28 novembre 2019

J’ai pris soin d’écouter attentivement le Président de la République lors de sa visite d’État dans la région du Hambol. Je note que pendant qu’il affirme que personne ne sera exclu des élections de 2020, il demande également au Gouvernement de prendre les mesures idoines pour limiter le nombre de candidats à travers certaines mesures, notamment l’augmentation de la caution (cent millions de francs CFA) pour les candidats à l’élection présidentielle. Ouattara élections 2020

Si je me suis réjoui des propos du Président de la République pour qui, tous ceux qui le souhaitent soient candidats, je me surprends de sa proposition au sujet des cent millions.

Tenant compte du fait que dans le contexte ivoirien, où la culture de la contribution populaire a été volontairement déconstruite par les différents partis qui ont déjà exercé le pouvoir d’État, seules, malheureusement, des personnes extrèmement riches et les partis politiques « traditionnels » sont capables de lever un tel montant, écartant de fait les pauvres qui, pourtant pourraient être le véritable avenir de ce pays.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Les pro-Soro investissent à nouveau la région du Hambol

Je m’interroge sérieusement: la richesse est-elle un critère de compétence pour bien gouverner un pays ? Je ne le pense pas, je ne le crois pas non plus; car l’histoire de notre pays nous présente qu’il n’y a pas de vérité absolue en la matière. C’est de la méprise et il faut absolument l’éviter.

Ne nous trompons pas à faire l’injure de l’incompétence aux Ivoiriens en prétextant de leur pauvreté. Par ailleurs, vu l’histoire de notre pays, il n’est pas du tout sûr que tous ceux qui ont de tels moyens financiers, les aient obtenus honnêtement… Si alors cette mesure était arrêtée, cela consacrerait ce jeu politique insouciant entre les formations politiques qui gouvernent depuis les indépendances notre pays et qui, du reste, n’ont pas fini de montrer leurs insuffisances dans la bonne gouvernance.

En somme il convient d’ouvrir cette élection à tous et laisser la pleine souveraineté au peuple de décider qui il souhaite pour présider à sa destinée.
Excellence Monsieur le Président de la République, Monsieur Alassane Ouattara.

je voudrais compter sur votre sens de la responsabilité devant le principe sacro-saint de l’égalité entre les enfants de ce pays pour ne pas mettre en oeuvre une telle mesure encore au stade de souhait. Elle est aussi révoltante qu’elle catégorise et classifie fortement les Ivoiriens.

Innocent Gnelbin, au congrès des femmes de Force Aux Peuples

Ouattara élections 2020

  •  
    104
    Partages
  • 104
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info