Côte d’Ivoire : Ouattara boucle tout pour la candidature de Gon en 2020

Le RHDP vient de publier, après la « Chine populaire », la liste des membres de son Directoire, de sa Direction Exécutive, celle de Coordonnateurs Régionaux et Associés. Le constat qui s’impose, après la publication de ces différents organes, est clair. Le RHDP fait le lit du Premier ministre actuel, pressenti pour être son candidat à la présidentielle de 2020.

Nommé Président du Directoire, le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly a sous ses ordres des personnalités comme Mabri Toikeusse, Hamed Bakayoko, Patrick Achi, Adama Bictogo, Marcel Amon Tanoh et autres qui lui permettront certainement d’avoir une audience nationale, car ceux qui constituent ce directoire, à un ou deux noms près, sont des élus.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Tout sur la rencontre secrète entre Jacques Ehouo et Alassane Ouattara

Ce qui, en principe, devrait leur conférer « une base et un électorat certains ». Des membres de ce même Directoire se retrouvent également à la Direction Exécutive, en l’occurrence Adama Bictogo qui en assure d’ailleurs la présidence. Arrivent ensuite les Coordonnateurs régionaux dont certains sont également du Directoire et de la Direction Exécutive.

A ceux-là, le Président Ouattara a adjoint des personnalités de second rang qui seront leurs associés dans les différentes régions. Et sur le terrain. Mais nulle part, sur ces listes, ne figurent les noms de Messieurs Daniel Kablan Duncan, Ahoussou Kouadio et Charles Diby Koffi. Quelles sont les raisons de cette omission ou de cette mise à l’écart ? Est-ce leur statut actuel (Vice-président, Président du Sénat, Président du Conseil Economique et Social) qui constitue une incompatibilité avec celui de membres de ces organes dirigeants du Rhdp ?

En attendant d’avoir une réponse officielle à ces interrogations, on peut penser qu’ils ont été purement et simplement ignorés, parce que le président Ouattara a choisi le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly pour défendre les couleurs du Rhdp. Alassane Ouattara verrouille ainsi tout au profit de son protégé. Kablan Duncan, Ahoussou Kouadio et Charles Diby doivent donc comprendre que tout est géré, calé et bouclé pour AGC. Il ne leur reste donc qu’à s’aligner. Sans aucune autre forme de procès.

S.J.M.

  •  
    529
    Partages
  • 529
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prince Beganssou

Précédent

Côte d’Ivoire : « La réforme de la CEI était une injonction pas une option »

Suivant

Côte d’Ivoire : Communiqué du conseil des ministres du 17 juillet 2019

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *