Côte d’Ivoire : Ouattara annonce le prix du cacao à 1000 FCFA, le Conseil café-cacao le contredit avant l’heure

Alassane Ouattara et Brou Aka Pascal à la RTI le 6 août 2019

Coup de théâtre ! Le Conseil café-cacao (CCC) serait-il en train de préparer les esprits à un prix d’achat du kg de cacao inférieur à 1000 FCFA pour la campagne 2019/2020 en Côte d’Ivoire ? En tout cas, les dernières informations en provenance de la structure logée à l’immeuble Caistab, au Plateau, ne sont pas du tout rassurantes.

Alors que le Président de la République Alassane Ouattara l’avait annoncé dans une interview diffusée sur les antennes de la RTI 1, à la veille de la commémoration du 59e anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, le Conseil du Café-Cacao (CCC), organe chargé de la régulation, de la stabilisation et du développement de la filière Café-Cacao vient de prendre à contrepied le Chef de l’Etat ivoirien.

A lire aussi : L’intégralité de l’article du Washington Post sur le travail d’enfants burkinabé dans des champs de cacao en Côte d’Ivoire

Dans un communiqué bien plus volontariste qu’attendu, en date du vendredi 13 septembre 2019, le directeur général du CCC Koné Brahima Yves a démenti les rumeurs concernant la fixation du prix du kg de cacao à 1000 FCFA pour la campagne à venir, tentant sans gêne d’expliquer qu’Alassane Ouattara, avait affiché, au cours de cette interview, « sa volonté de voir le prix du cacao augmenter progressivement pour atteindre 1000 FCFA le kg ». « Suite à cette interview, certains organes de presse et certaines personnes se sont empressés d’affirmer que le prix du cacao sera fixé à 1000 FCFA le kg pour la prochaine campagne 2019-2020. Cette information est une spéculation de nature à semer la confusion dans l’esprit des acteurs de la chaîne de commercialisation du cacao, surtout celui de nos braves producteurs de cacao », a-t-il estimé.

Pour rappel, c’est le 06 août 2019, qu’Alassane Ouattara, par ailleurs président du RHDP, avait annoncé que le prix du Cacao connaitra une augmentation à partir du mois d’octobre 2019. « L’agriculture a toujours été le moteur de la croissance. Elle représente aujourd’hui près de 20% du Produit intérieur brut (PIB). Ce qui est important, c’est de nous assurer que les paysans soient bien rémunérés. Et c’est ce qui explique cet accord que nous avons développé avec le Ghana pour assurer un prix minimum à nos paysans. Et vous verrez, le 1er octobre prochain, nous augmenterons le prix du cacao, parce que je veux qu’on revienne au prix de 1000 FCFA que nous avons connu en 2015 », avait-il affirmé avec assurance.

Le cacao, denrée dont la Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial, avait été fixé à 1.000 FCFA pour la campagne 2015-2016 contre 850 FCFA, en 2014-2015, un niveau record, avant que ce prix ne chute en 2017. Une situation qui était due à la chute vertigineuse des cours fin 2016 couplée aux problèmes de gouvernance au Conseil Café Cacao (CCC). Ces problèmes avaient asséché à l’époque les finances et les fonds de stabilisation du CCC dans les banques commerciales pour un montant de près de 300 milliards de FCFA, contraignant l’Etat à opérer des coupes budgétaires.

Moïse Yao K.

  •  
    500
    Partages
  • 500
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info