Côte d’Ivoire : « Notre préoccupation majeure est le quotidien des populations » et non l’acquittement de Gbagbo (Sidi Touré)

Invité à se prononcer sur l’appel de Fatou Bensouda, procureure de la CPI, contre l’acquittement de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, Sidi Tiémoko Touré, porte-parole du gouvernement a évoqué, à Yamoussoukro, le mercredi 18 septembre 2019, la « préoccupation majeure » des populations. Morceaux choisis.

Nos frères qui sont sous procédures au niveau de la CPI, nous avons tous suivi comme vous les informations . Étant donné que les procédures judiciaires ne se commentent pas, nous ne pouvons pas avoir une position sur ce dossier. Étant donné que les procédures judiciaires ne se commentent pas, nous ne pouvons pas avoir une position sur ce dossier, tant que la procédure n’est pas allée jusqu’à son terme.

Nous n’avons pas de commentaires à faire relativement à ce dossier judiciaire.  Notre préoccupation majeure, en ce moment, est de nous rassurer, de suivre au quotidien, les attentes des populations. Aller très loin de sorte que l’action gouvernementale soit ressentie au quotidien par ces différentes populations. Nous travaillons sur les attentes des populations. C’est la préoccupation du gouvernement actuel.

A lire aussi : CPI : L’appel de Fatou Bensouda ou le « harcèlement juridique » (EDS)

Ce qui est vrai, c’est que les rentes viagères des différentes autorités telles que les anciens présidents de la République, les anciens présidents d’institutions ou anciens chefs d’Etat, les rentes viagères sont réglementées par une loi qui date de 2005. Toute autorité ayant fait le parcours qu’elle doit faire dans ces différentes positions, y a droit et l’administration travaille à cela.

J’aimerais ne pas entrer dans la polémique vaine, sur ces différents sujets qui sont certes importants mais ne devraient pas nous détourner sur l’essentiel. Travailler pour les populations, pour l’amélioration de leurs conditions de vie. C’est ça qui est le plus important.  Les uns et les autres savent à qui s’adresser pour régler leur problème s’ils en ont. Mais je crois savoir qu’il n’y a pas de problème à ce niveau.

Elvire Ahonon

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Elvire Ahonon

Read Previous

Côte d’Ivoire : Communiqué du conseil des ministres du mercredi 18 septembre 2019

Read Next

Côte d’Ivoire : Des éléments des Forces spéciales matés et arrêtés après l’attaque de la préfecture de police d’Abidjan

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *