Côte d’Ivoire : « Ni les chars du 07 août, ni la CEI recomposée ne pourront arrêter la marche de l’histoire »

Alassane Ouattara le 7 août 2019, à l'occasion des 59 ans de la Côte d'Ivoire

Le député Loukimane Camara, membre du groupe parlementaire « Rassemblement », proche de Guillaume Soro, décrypte le discours du Président Alassane Ouattara, à l’occasion du 59è anniversaire de la Côte d’Ivoire.

Le Président Alassane Ouattara a été entendu diversement. Pour la droite au pouvoir, c’est un discours d’espérance et pacificateur quand la gauche y a décelé l’apocalypse. Un discours d’espérance et pacificateur, vu le chemin parcouru depuis 2011.

Des taux de croissance continue à plus de 7% par an. Un endettement maîtrisé ? Une espérance promise à la Côte d’Ivoire nouvelle en refondation, même si quelques tares restent à corriger dans la Gouvernance RHDP: En lieu et place de la richesse partagée, condition nécessaire pour vivre ensemble, quelques félins ont capté la richesse collective à leur seul profit.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : « Alassane Ouattara, le vrai père de l’Ivoirité ? » (Opinion)

Les instruments de pacification du pays, selon l’entendement du RHDP, seraient  la commission électorale recomposée au service du souverain et son camp d’une part et une armée rajeunie et équipée pour bouter hors de nos frontières l’ennemi, d’autre part. Et c’est qui l’ennemi ?  Le peuple de Côte d’Ivoire ? L’opposition politique ? Tous ceux qui voudraient dénier au RHDP la conservation du pouvoir. « Le moment est venu pour les hommes de bonne volonté de venir à l’aide de leur nation [2]. »

Un discours apocalyptique ? Entendu du ciel, l’entretien du 06 août 2019 est porteur de nuage à l’horizon. Et pour cause ? Dieu a annoncé qu’il procéderait à une modification de la constitution de la Terre. N’y vivront plus et ne profiteront des rayons vertueux du soleil que ceux qui se réclameront de Lui. Les anges et les djinns de s’inquiéter : « Tu as pourtant été prévenu que le fils d’Adam corromprait la Terre. » Et le fils de Satan d’interroger : « Tu avais soutenu que cette nouvelle constitution te survivra. Et même qu’elle résisterait au déluge sur Noé et au vent qui emporta le peuple de Loth ? » « Oui, tant que vous m’obéiriez, avais-je commandé. »

« Que vas-tu faire donc ? »  « Rétablir le bouclier de l’âge. Borne inférieure et borne supérieure. »  Peuple de Côte d’Ivoire, repentons-nous devant le veau d’or du RHDP. « Non, revenons au Dieu de l’Histoire. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Aucun pouvoir n’est durablement fort pour en imposer à tout le peuple tout le Temps », souffla la voix de la sagesse. J’entends les caciques du RHDP dire qu’il n’y aura rien en 2020.

Courte vue de l’histoire ! S’il n’y a rien en 2020, il y aura quelque chose en 2030 ou 2040, ayant pour origine lointaine, les modifications opportunistes et électoralistes projetées de la constitution du 08 novembre 2016.Est-ce cela que nous voulons léguer aux générations futures ? « Une maison divisée contre elle-même ne peut se maintenir.[3] » Maintenir la cohésion de la maison commune, tel devrait être l’enjeu pour tous les acteurs politiques du moment. J’avais pourtant averti que le RDR ne pouvait pas rassembler la Côte d’Ivoire sans le PDCI ! Ni les chars du 07 août 2019 ni la CEI recomposée ne pourront arrêter la marche de l’histoire.

S’il revient au RHDP et à son président d’imprimer à notre histoire commune, la trajectoire qu’ils voudront, il nous revient, peuple de Côte d’Ivoire, citoyens anonymes, journalistes, intellectuels, philosophes, de la graver dans la roche et d’en situer les responsabilités pour nos contemporains et pour les générations futures. Les grands leaders sont ceux qui meurent pour les vraies valeurs, celles portées par l’idéologie.

Loukimane Camara

Député de Bouna-Bouko,

Groupe parlementaire

« Le Rassemblement »

  •  
    215
    Partages
  • 215
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info