Côte d’Ivoire : Des militants du RHDP empêchent la tenue de la convention au PDCI à Samatiguila, les émissaires de Bédié réfugiés chez le préfet

A Samatiguila, la convention éclatée du PDCI se passe mal, des jeunes se réclamant du RHDP et présentés comme proches du directeur général du Fonds d’entretien routier (FER), Lanciné Diaby ont empêché la tenue de la réunion, ce dimanche 26 juillet 2020.

« Les jeunes du RHDP empêchent la tenue de notre convention, dans notre propre siège à Samatiguila. Nous sommes, réfugiés en ce moment même chez le préfet », a déclaré au téléphone Valentin Kouassi, président de la Jeunesse urbaine du PDCI et superviseur de l’élection, dans cette zone.

A lire aussi. Côte d’Ivoire : Bédié convoque le collège électoral du PDCI en vue des conventions éclatées

Selon les témoignages, plusieurs jeunes menaçants, se réclamant du RHDP, se sont rués sur le siège et ont commencé à violenter les personnes qui s’y trouvaient, tout en tentant de s’en prendre aux installations. « Ils n’ont pas expliqué les raisons de leur raid. De sorte que nous ne pouvons pas comprendre, ni leurs motivations, ni cette violence. C’est assez grave pour notre démocratie. Que cela se passe ici à Samatiguila, cette cité historique qui est si paisible. Les gens ont dit qu’il n’y avait plus de militants du PDCI au Nord, de quoi ont-ils peur ? Une salle vide ferait-elle si peur au RDR ? », a déclaré un membre de la délégation départementale locale, sous le couvert de l’anonymat.

Des militants du RHDP empêchent la convention du PDCI à Samatiguila
Des militants du RHDP empêchent la convention du PDCI à Samatiguila

« Nous subissons d’énormes pressions pour notre militantisme au PDCI. Mais nous avons choisi Bédié et il faut que le RDR accepte cela. Tout le monde au Nord n’adhère pas à la politique du Président Alassane Ouattara », a-t-il souligné, indiquant ne pas en vouloir dire davantage sur l’identité des assaillants « même si on les connait bien, on se connait tous à Samatiguila ».

Convention PDCI et militants RHDP de Samatiguila

Fin juin, Henri Konan Bédié, bien que candidat unique après le rejet de la candidature de Kouadio Konan Bertin (KKB), pour cause de diverses « fraudes », avait convoqué les conventions statutaires de son parti. « La campagne électorale pour l’élection du candidat du PDCI- RDA, aux conventions des 25-26 juillet 2020, se déroulera dans les bases du PDCI- RDA, sur une période de quatorze (14) jours. La campagne électorale sera ouverte le samedi 11 juillet 2020, à 00h00 et close, le vendredi 24 juillet 2020, à minuit ».

Nous subissons d’énormes pressions pour notre militantisme au PDCI. Mais nous avons choisi Bédié et il faut que le RDR accepte cela.

Dans l’article 3 de cette convocation, il indiquait que « Chaque Délégation Départementale, Communale et Générale tient lieu de bureau de vote. Le bureau de vote est dirigé par un bureau comprenant un Président, membre du Bureau Politique et deux Secrétaires, choisis par le Bureau de la Délégation Départementale, Communale et Générale. Chaque candidat peut désigner un représentant dans chaque bureau de vote. L’accès au vote est autorisé sur présentation du mandat de membre de la Convention dûment signé du Coordonnateur de la Convention ».

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Le scrutin se tient sur deux jours, depuis hier, sous la supervision des présidents délégués de la Convention, « désignés par le président du PDCI-RDA, président de la Convention ». Quant à Lanciné Diaby, l’un de ses proches dément son implication. « Il n’est mêlé ni de près, ni de loin dans cette affaire. Nous avons appris qu’il s’est effectivement passé un incident au siège du PDCI, mais nous sommes occupés à organiser nous-mêmes notre propre réunion », a-t-il démenti.

Elvire Ahonon

  •  
    2.4K
    Partages
  • 2.4K
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Elvire Ahonon

Précédent

Hamed Bakayoko parle : « Le destin de chacun peut basculer »

Suivant

Lettre à Kandia : « Vous en êtes réduits à implorer que Ouattara se déculotte en reniant, sans vergogne, sa parole d’hier, juste pour garantir votre pitance quotidienne ? »

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *