Côte d’Ivoire : Voici pourquoi des balayeuses ont marché sur l’autoroute de Yopougon, ce qu’elles exigent du gouvernement

Des femmes balayeuses des rues ont organisé une marche sur l’axe Yopougon-Adjamé depuis ce matin du mardi 10 décembre 2019 pour réclamer leur argent impayé depuis 2011. Des balayeuses des rues ont envahi l’autoroute dans le sens Yopougon-Adjamé depuis 8 heures ce matin.

Elles étaient plusieurs centaines vêtues de rouge à protester contre le non-paiement de leur argent depuis 2011. « OFAD nous voulons notre argent de balayage depuis 2011 », pouvait-on lire sur la pancarte d’une manifestante vêtue de rouge. « On a faim ! On veut notre argent », scandaient-elles.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : « La grève à l’école gagne en intensité » (Syndicat)

« Nous souffrons pour rendre la ville d’Abidjan propre, pendant que des personnes à cols blancs se remplissent les poches avec notre argent. Vous comprenez pourquoi, nous sommes obligés de quémandez les pièces de monnaies aux passants pour survivre », fait observer Marie Odette Goli, le balai en main.

Marche des balayeuses sur l'autoroute du Nord Yopougon
Marche des balayeuses sur l’autoroute du Nord Yopougon

Ne pouvant plus supporter cette méchanceté de leurs employeurs, les balayeuses sont montées au créneau. Selon ces femmes, cette situation de mépris a trop duré. « C’est pourquoi, nous voulons nous adresser directement au Chef de l’État, Alassane Ouattara qui n’est certainement pas au courant de la situation que nous vivons depuis huit ans. Nous irons nous faire entendre au Plateau », affirme dame Ahoua, la quarantaine révolue.

Marche des femmes balayeuses sur l’autoroute Yopougon

Cette situation a occasionné un embouteillage montre dans le sens Yopougon-Adjamé, au grand dam des automobilistes. Notons que ces femmes balayeuses de rues sont, chaque jour, dans les rues d’Abidjan, sous le soleil de plomb.

Elles assurent, en aval, dans l’anonymat, la mise en œuvre de la politique de la salubrité et de l’assainissement du gouvernement d’Amadou Gon Coulibaly. Et pourtant, leur situation n’a rien de reluisant, racontent-elles. Constituées de tous les âges, elles sont venues des différentes communes d’Abidjan pour lancer leur ras-le-bol à travers cette marche.

Karina Fofana

femmes balayeuses

  •  
    560
    Partages
  • 560
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Karina Fofana

Read Previous

Côte d’Ivoire : Pascal Affi apporte son soutien au peuple Burkinabè

Read Next

Courrier à Venance Konan : « Qu’avez-vous déjà dénoncé dans ce pays, en tant que journaliste, sous le régime Ouattara ? »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *