Côte d’Ivoire : Malgré les annonces en fanfare, le RHDP en souffrance sur le terrain ! (Opinion)

Ne donne pas ta voix au chômage

Le Rassemblement des Houphouëtistes pour le Développement et la Paix (RHDP) a fait réunir le lundi 22 juillet 2019, ses instances fraîchement nommées. C’était à l’Hôtel Ivoire, puisque ce parti qui se dit grand n’a toujours pas de siège, et les membres du Directoire, de la direction exécutive et du Conseil politique étaient tous là pour écouter le message de leur président Alassane Ouattara.

Passent encore les traditionnels grelots et tambours, l’attention était surtout pour le discours du Chef de l’Etat dans ses habits de président du RHDP. Mais là, force est de reconnaître que l’homme partagé entre la propagande politicienne et le réalisme a donné un discours des plus ambigus, pour ne pas dire plein de contradictions, alternant optimisme et angoisse dans un dosage saupoudrant devant amener ceux qui le suivent à prendre les vessies pour des lanternes.

Dès l’entame de son speech hésitant, le président de la République président du RHDP a dit : «…Je sais que les uns et les autres ont beaucoup travaillé  et que l’implantation d’un grand parti comme le RHDP sur l’ensemble du territoire national n’est pas chose aisée. Et que cela prend du temps et beaucoup d’échanges… ». Entre deux applaudissements, combien se sont-ils demandés comment il est possible que sans être implanté (puisque le président lui-même reconnait que cela n’est pas aisé), le parti est déjà dit grand ?

A lire aussi : Depuis que Gon est arrivé à la Primature, “la démocratie a pris un recul” (Nouveau Réveil)

S’il n’est pas implanté comme l’avoue son président, à partir de quoi, il dit que son parti est grand ? Le Président a-t-il oublié qu’un grand parti est celui qui est déjà implanté sur l’ensemble du pays ? Si l’implantation du RHDP n’est pas aisée, n’est-ce pas simplement parce qu’il n’est grand qu’à la tête où les postes et autres privilèges liés aux positions sont plus attachants que le militantisme ? A la base, c’est la conviction et le militantisme désintéressés qui font l’implantation. Celle du RHDP n’est pas aisée, elle piétine, c’est la preuve que ce parti manque d’intérêt, en dehors des appâts brandis çà et là.

Puis, prenant son propre contre-pied, Alassane Ouattara, président de la République et président du RHDP proclame dans le même discours : «… Le RHDP est effectivement le premier parti de Côte d’Ivoire, que ce soit au titre du parlement, c’est-à-dire à l’Assemblée Nationale et au Senat. Au titre des régions, que des municipalités… Le RHDP, nous en sommes fiers, est un grand parti avec une représentativité nationale qui a quasiment les 2/3 des députés de l’Assemblée Nationale, ainsi que les maires. Et plus de 3/4 des sénateurs… ».

Adeptes et friands des chiffres, il peut le dire : la grandeur de son parti est dans le nombre de ces élus comptabilisés au RHDP. Mais cette grandeur est loin de la représentativité effective de ce parti sur le territoire si l’on déduit des chiffres affichés, le nombre des députés, sénateurs, maires et conseillers régionaux élus sous la bannière d’autres partis et qui ont été contraints (ou achetés) d’adhérer au RHDP, les victoires  pratiquement « braquées ». Un député, un maire, un sénateur, un conseiller régional élus indépendants ou sous la bannière d’autres partis qui rallient le RHDP (pour des raisons difficiles à expliquer) basculent-ils forcement avec les dizaines, voire les centaines de milliers de ceux qui l’ont élu ?

Si oui, comment le RHDP le sait-il ? Si non, où est donc la représentativité dans tout cela ? Mais chaque fois, le président ne peut empêcher le réalisme de remonter à la surface et de se surprendre à pratiquement supplier les uns et les autres à faire en sorte que son parti le RHDP prenne pied sur le terrain : « … Je demande à ces coordinateurs de faire en sorte que les structures décentralisées au niveau des départements et des sous-préfectures puissent être nommés en coordination avec les organes du parti, afin d’occuper le terrain…Et je voudrais vous exhorter au renforcement de la cohésion, et surtout son implantation sur l’ensemble du territoire national… ».

Ainsi donc, le RHDP est le seul parti proclamé grand et représentatif du territoire, sans être connu dans les départements et sous-préfectures et avant qu’on ne cherche à l’implanter. Le seul parti qui dit représenter les populations alors qu’il n’est pas représenté dans les localités. Si le RHDP est ce géant qu’on brandit en épouvantail, ce doit être un géant de paille sans socle. Au finish, le RHDP, pour parler comme l’académicienne Simone Veil, ne serait-il pas à l’image de la lettre Q, c’est-à-dire un gros zéro avec juste une petite queue ?

E.P.

  •  
    181
    Partages
  • 181
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info