Côte d’Ivoire : Mabri visé par une grève à l’Enseignement supérieur

Albert Toikeusse Mabri

Grève illimitée SYAAC-MESRS. Le syndicat des agents de l’administration centrale du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (SYAAC-MESRS) annonce « une grève aux conséquences désastreuses pour tout le système d’enseignement supérieur à compter du 13 novembre », a appris Afriksoir lors d’un point presse tenu mardi à Abidjan.

« En effet, malgré les colossales ressources financières générées, le personnel n’en bénéficie pas. Pourtant, il existe un arrêté qui lui donne droit aux primes sur ces ressources financières générées. Il s’agit de l’arrêté No81 MEF DGTCP RGF-CE du 22 février 2010 portant création d’une régie d’avances auprès de la direction des affaires administratives et financières du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.», a relevé le chargé des affaires juridiques du syndicat, Mr Koffo et d’ajouter.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : La Cosefci suspend sa grève, la CNEC maintient la sienne

« Il y a visiblement une violation flagrante de nos droits que nous contestons avec la dernière énergie »

« Il y a visiblement une violation flagrante de nos droits que nous contestons avec la dernière énergie (…) Tout porte à croire qu’il y a une mafia au sein de ce ministère qui spolie les agents impunément. »

Grève illimitée SYAAC-MESRS

C’est pourquoi, réunis en Assemblée Générale Extraordinaire le 05 octobre 2019, les agents ont décidé d’entrer en grève durant trois jours, du 15 au 17 octobre 2019, pour revendiquer la signature de l’arrêté portant instauration des primes. Après ce premier avertissement ayant eu pour conséquence la paralysie de l’administration centrale, les agents ont remis le couvert avec une grève de cinq jours, du 29 octobre au 04 novembre 2019, plus déterminés que jamais.

Grève illimitée SYAAC-MESRS
Grève illimitée SYAAC-MESRS

Mais, face au mépris affiché par l’autorité de tutelle qui se montre incapable d’ouvrir la moindre discussion en vue de trouver des solutions à notre problème, et conformément aux résolutions de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 05 octobre 2019, une grève illimitée aux conséquences désastreuses pour tout le système d’enseignement supérieur, sera lancée dès le 13 novembre 2019 jusqu’à satisfaction de notre revendication.

« Pendant que la ‘’maison’’ brûle, le Ministre Mabri Toikeusse ne trouve rien d’autre à faire que de se réjouir au cours des nombreuses cérémonies d’hommage à sa personne »

Nous tenons à prendre l’opinion nationale et internationale à témoin. Les agents de l’administration centrale du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique sont très en colère. Et pour cause, pendant que la ‘’maison’’ brûle, le Ministre Mabri Toikeusse ne trouve rien d’autre à faire que de se réjouir au cours des nombreuses cérémonies d’hommage à sa personne, en ignorant royalement nos souffrances.

Qu’il sache que le meilleur hommage qui puisse lui être rendu, c’est celui de ses agents qui ne demandent qu’à être rétablis dans leur droit, à travers la signature de l’arrêté tant attendu. C’est l’occasion pour le Syndicat des Agents de l’Administration Centrale d’interpeller Monsieur le Premier Ministre afin qu’il s’implique personnellement dans la résolution de notre problème, d’autant plus que 2019 a été décrétée année du social par le Gouvernement ivoirien. Je vous remercie

Elvire Ahonon

Actualité ivoirienne; Actualité ivoirienne du jour; Politique ivoirienne; Actualité Africaine du jour; Actualité africaine

  •  
    29
    Partages
  • 29
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info