Côte d’Ivoire : Les organisateurs du meeting FPI-PDCI attendent  » au moins 50 000 personnes »

Le stade du Parc des Sports de Treichville devant abriter le meeting FPI-PDCI

Co-président du comité d’organisation du meeting conjoint PDCI-FPI demain au Parc des Sports à Treichville, Kamagaté Brahima, secrétaire exécutif du PDCI-RDA, fait le point.

Monsieur le président, c’est demain le grand meeting. Est-ce qu’on peut dire que tout est fin prêt ?

Tout est fin prêt. Les différentes commissions qui ont été mises en place, qui ont été étoffées sont à la tâche et nous essayons de faire la coordination.

Combien de personnes sont attendues au Parc des sports de Treichville ?

La commission Mobilisation qui est présidée par la vice-présidente du FPI, Marie-Odette Lorhougnon, a fixé un objectif de 50 000 personnes. Ce sont les instructions de nos chefs. Donc, nous attendons au moins 50 000 personnes.

A lire aussi : Guikahué et Gbagbo d’accord : « A partir d’aujourd’hui, le PDCI et le FPI sont réconciliés »

Certaines personnes estiment que le Parc des sports est petit pour accueillir autant de monde ?

Oui, le cadre est petit, mais on n’a pas eu mieux. Donc, nous sommes obligés de nous en contenter. D’ailleurs, j’en profite pour dire merci aux autorités du sport qui nous ont donné ce stade. Le ministre en tête. Le Parc des sports devra être plein. Il y aura des écrans géants dehors pour tous ceux qui ne pourront pas avoir la place à l’intérieur. Il n’y a pas à s’inquiéter. Nous venons pour écouter des messages, nous venons pour célébrer déjà la réconciliation, nous venons pour fêter. Donc, tout le monde est invité à venir participer à ce meeting. Nous demandons à tous nos partenaires, à tous les militants du PDCI, des différents partis qui composent notre plateforme et les militants du FPI et la plateforme Eds à venir. Ainsi que tous les Ivoiriens épris de paix, qui veulent la réconciliation à se mobiliser pour venir participer à ce meeting pacifique, pour écouter les messages de paix.

Au-delà de la paix, quels sont les autres thèmes qui seront abordés ?

Je puis dire que le thème central de ce meeting, c’est la réconciliation nationale. C’est vrai qu’il y aura d’autres sous thèmes qui seront développés, mais de façon globale, il faut retenir que nous parlerons de paix et de réconciliation.

Côté sécurité, pouvez-vous rassurer les participants à ce meeting ?

Nous leur disons qu’au niveau de la sécurité, il n’y a pas de problème. Comme je l’ai dit lors de la conférence de presse, nous avons fait toutes les démarches administratives. Nous avons saisi le ministre de la Sécurité à l’effet de pouvoir sécuriser la manifestation. Alors, les services de la sécurité nous ont déjà contactés. Notamment le préfet de police d’Abidjan et tous les autres démembrements. Donc, ils sont en contact avec la commission chargée de la Sécurité pour que bien évidemment, tout se déroule pour le mieux. Donc nous n’avons rien négligé. Là où on organise et on a la sécurité de l’Etat, il n’y a pas à avoir peur.

Toutes les commissions ont mis les bouchées doubles pour être prêtes ?

Bien sûr, il n’y a que quelques petits réglages qui sont d’ailleurs en cours.

A quelle heure sera ouvert le Parc des sports pour accueillir les militants ?

Le premier militant qui arrive à 6 heures du matin sera le bienvenu. Le stade sera ouvert.

On entend dire que des délégations arrivent de l’intérieur du pays, avez-vous un message particulier à leur endroit ?

Le message que je voulais lancer à tous ceux de l’intérieur du pays qui sont en train de se mobiliser, c’est que nous sommes très heureux et fiers et nous les attendons à bras ouverts. Ils sont les bienvenus.

Y-a-il des dispositions particulières que les militants devront prendre ?

Les militants du PDCI doivent porter tout vêtement à l’effigie du PDCI ou du président Henri Konan Bédié. Nos amis et partenaires feront de même à l’effigie du FPIet du président Laurent Gbagbo. Si d’autres ont des tee-shirts à l’effigie des  présidents Bédié et Laurent Gbagbo, ils peuvent les porter. Ceux du RACI feront aussi de même.

Côté couverture médiatique, que peut-on retenir ?

Je pense que la Commission communication est gérée par d’éminents professionnels. Vous avez le fondateur du Groupe « Le Réveil », M Dénis Kah Zion et M Franck Anderson Kouassi,  qui sont à la tête de cette commission. Les médias prendront toute leur part dans cette manifestation.

Un appel ?

Oui, c’est toujours cet appel à la mobilisation. Nous  voulons offrir un beau spectacle aux uns et aux autres. Donc, nous leur demandons de se mobiliser, de venir de tous les quartiers d’Abidjan. Que les gens ne se focalisent pas sur les moyens de transport. Aujourd’hui, nous sommes des partis de l’opposition. Chacun devra venir par ses moyens. Les maigres moyens de transport qu’on va trouver, on va les mettre à disposition, mais il faut que les gens se mobilisent par tous les moyens, qu’ils soient à Abidjan ou à l’intérieur du pays.

Nouveau Réveil

  •  
    227
    Partages
  • 227
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info