Côte d’Ivoire : « Les équipements contre le coronavirus seront remis aux personnels de santé » qui menacent d’entrer en grève

Eugène Aka Aouélé, ministre de la Santé et de l'Hygiène publique de Côte d'Ivoire arborant un cache-nez contre le Coronavirus

Eugène Aka Aouélé, ministre de la Santé et de l’Hygiène publique de Côte d’Ivoire arborant un cache-nez contre le Coronavirus

Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique (MSHP) a réagi à l’interpellation des syndicats quelques heures après avoir annoncé un arrêt de travail. Les équipements contre le coronavirus seront remis aux personnels de santé. C’était le dimanche 29 mars 2020 sur la page officielle Facebook dudit ministère.

Pour donc faire suite à cette annonce des syndicats, le ministère a rassuré ceux-ci à travers sa direction de la Communication et des Relations Publiques sur sa page officielle Facebook que le matériel de protection sera remis aux agents pour faire face au Coronavirus (Covid-19). C’est dans ce cadre que l’après-midi de ce lundi 30 mars 2020 le ministère prévoit une rencontre avec les syndicats.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : L’ONG Urgences Panafricanistes offre des kits aux populations de Yopougon-Port-Bouët 2

« L’équipement et les primes des agents ont bel et bien été prévus. Ce dimanche 29 mars 2020, un groupe de syndicaliste du secteur de la santé a publié une vidéo sur les réseaux sociaux, dans laquelle il appelait les agents de santé à observer un arrêt de travail dans 72 heures. Ces syndicalistes réclament des primes de risque, un renforcement du matériel et des équipements pour le personnel médical.

Les équipements contre le coronavirus seront remis aux personnels de santé

Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique tient à rassurer la population ivoirienne que plusieurs mesures ont été prises, pour permettre aux agents de santé de travailler, dans cette situation de crise, dans de bonnes conditions. Ainsi, du matériel technique et des équipements ont été acquis par le gouvernement et seront mis à la disposition du personnel de santé dans les jours à venir », stipule la note signée par la direction de la Communication et des Relations Publiques.

Elle a également fait savoir que la question du risque des agents, des primes de risque et d’encouragement pour cette période de crise ont été prévus. « Ces décisions ont été portées à la connaissance des principaux syndicats (Coordisante, Mouvement des agents pour un système de santé performant…). Dans le but de favoriser un climat apaisé dans le secteur, le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique reçoit demain lundi 30 mars 2020, au cabinet dudit ministère, la plateforme des syndicats de la santé, pour échanger, et trouver un point d’accord, en vue de fédérer les différentes énergies contre l’ennemie commun : le Covid-19 », a indiqué la direction de communication du MSHP.

Si tel est le cas pourquoi avoir attendu tout ce temps ? Depuis le 11 mars 2020 date du premier cas de Covid-19 confirmés positif en Côte d’Ivoire, comment le ministère n’a pas pu prévoir cela ? Comment n’a-t-il pas cherché à rencontrer les syndicats depuis ? Comme l’a fait observer le Directeur général (DG) de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, « Si la stabilité de la chaîne d’approvisionnement n’est pas garantie, le personnel de santé court un risque réel partout dans le monde.

L’OMS et la crise sanitaire liée au virus Covid-19

Les fabricants et les gouvernements doivent agir d’urgence pour augmenter la production, atténuer la restriction des exportations et mettre en place des mesures propres à empêcher la spéculation et la constitution de stocks abusifs. Nous ne pourrons pas vaincre la Covid-19 sans protéger d’abord les agents de santé ». C’est dans cette perspective jusqu’ici, l’OMS a fourni près d’un demi-million d’équipements de protection individuelle à 47 pays donc la Côte d’Ivoire.

Où est passé ce matériel ? Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire fait face à une crise sanitaire liée au virus Covid-19 qui porte le nombre de cas infectés à 165 avec 4 guéris et 1 décès. C’est dans cette atmosphère de psychose et d’état d’urgence décrété par Alassane Ouattara que la plateforme des syndicats du secteur de la santé et des syndicats associés a trouvé bon d’annoncer une grève lors d’un point de presse.

« Nous avons constaté un manque criant de matériels élémentaires depuis les d’Etablissements Sanitaires de Premier Contact (ESPC) au niveau 3 de notre système sanitaire dans la plupart de nos structures depuis le début de cette crise, l’absence de cartographie des sites de quarantaine et des structures sanitaires disposant de respirateurs, une insécurité du système sanitaire et un circuit du patient non défini.

Les agents engagés ne sont pas motivés dans cette lutte contre la pandémie Covid-19 », a déclaré Docteur Didier Séka, porte-parole de cette plateforme. Les ivoiriens ont donc tout le regard tourné vers le MSHP espérant qu’un dénouement heureux sanctionnera cette rencontre de ce jour entre le ministère et les syndicats de la santé.

Charles Yokoli

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Charles Yokoli

Read Previous

Côte d’Ivoire : La ridicule bataille de récupération politiquement du coronavirus entre pro-Soro et pro-Gon

Read Next

Coronavirus Côte d’Ivoire : Des kits pour Oumé, « sans distinction politique »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *