Côte d’Ivoire : Les autorités donnent un nouveau taux de chômage à 3.4%

Jeunes demandeurs d'emploi à l'Agence emploi jeunes

Le taux de chômage en Côte d’Ivoire était de 3,4% à la date du 1er juillet 2018, a révélé jeudi, à Abidjan, le directeur de l’observatoire de l’emploi et des métiers (DOEM) à la Direction générale de l’emploi, Abbas Sanoussi, se prononçant sur les principales caractéristiques du marché du travail ivoirien, au cours d’un panel sur le sujet.

Un chômeur, selon la définition de la Conférence internationale des statisticiens du travail (CIST), est toute personne qui, au cours des sept derniers jours précédant l’enquête, était sans emploi, avait entrepris des démarches pour obtenir un emploi au cours des quatre dernières semaines (ou les 30 derniers jours), était disponible pour occuper un emploi dans les 15 prochains, si l’occasion lui en était donnée.

A lire aussi : Mamadou Touré : « Le taux de chômage entre 70 et 90% ? en Côte d’Ivoire »

Ce résultat découle d’une enquête réalisée sur une population en âge de travailler (16 à 64 ans révolus) de 14 144 249 habitants sur une population totale de 25 195 540 personnes vivant sur le territoire national, selon les chiffres du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) de 2014.

Sur les 14 millions, la main d’œuvre représente 8 907 744 individus dont 8 602 153 en emploi avec un faible taux de salariés estimé à 22,2%. Le secteur informel se taille la part du lion avec un taux évalué à 94,1% dont 74% des emplois vulnérables, c’est-à-dire les emplois dont les occupants travaillent pour leur compte ou sont des travailleurs familiaux non rémunérés.

M. Sanoussi a demandé aux populations d’éviter tout amalgame entre les notions de « chômeur » dont la définition universelle a permis de déceler le chiffre de 3,4% au plan national avec celles de la « sous-utilisation de la main d’œuvre » et de « ni en emploi, ni en éducation, ni en formation », une frange aussi importante de jeunes (15-35 ans). Souvent, le grand public fait passer pour « chômeurs » la population de ces deux derniers groupes, a-t-il expliqué.

Cette sortie de M. Sanoussi s’inscrivait dans le cadre d’un atelier de deux jours, organisé par le ministère de l’Emploi et de la Protection sociale à travers la Direction générale de l’emploi (DGE), en vue d’améliorer la compréhension des concepts et des indicateurs du marché du travail pour une meilleure appropriation des résultats des enquêtes emploi.

Représentant le ministre de tutelle, Marcel Bénié a déploré le fait que bon nombre de concitoyens ne limitent les indicateurs du marché du travail, au nombre de 20 au total, qu’au taux de chômage, « taux dont les différentes valeurs font couler beaucoup d’encre et de salive ». Il a nourri la foi que cet atelier permettra d’améliorer les connaissances et les perceptions des participants.

Le DG de l’emploi, Franck Dogoh Madou, a exhorté le public cible de cet atelier à être des relayeurs des concepts et indicateurs du marché du travail tout en promettant dorénavant et ce de façon régulière, une large diffusion des résultats des enquêtes qui seront menées sur la situation de l’emploi en Côte d’Ivoire.

AIP

  •  
    361
    Partages
  • 361
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , ,
Articles liés

Sorry, no related articles to display.

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info