Côte d’Ivoire : Les assureurs ont des problèmes

Les autorités ivoiriennes peinent à mettre en place la CNAM-CI

L’Association des sociétés d’assurances de Côte d’Ivoire (Asaci) a tenu, le mardi 16 avril 209, son assemblée générale ordinaire 2019 dans ses locaux à Cocody.

Au nom du ministre de tutelle et du directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, le directeur des Assurances de Côte d’Ivoire, Karim Diarrassouba, a relevé certaines difficultés qui gangrènent encore le marché des assurances devant les avancées notoires et auxquelles il convient de remédier.

« A côté du tableau relativement reluisant, certaines difficultés majeures continuent de gangrener notre marché et il convient d’y apporter des réponses idoines. Le marché compte 34 sociétés d’assurances en 2019. Sur ces 34 sociétés, 11 ne satisfont pas les exigences de ratios de solvabilité. On note une (01) société sous administration provisoire et trois (03) sociétés sous surveillance permanente » a relevé le directeur des Assurances.

A lire aussi :Botswana : L’histoire du 2è plus gros diamant au monde

Qui a également noté le problème récurrent du paiement non diligent des sinistres particulièrement accentué dans la branche automobile et la branche santé pour le paiement très tardif des prestataires telles que les cliniques et pharmacies privées de Côte d’Ivoire. Il a également regretté que les dispositions de l’article 13 du Code des Assurances sur l’interdiction de la vente à crédit des produits d’assurances soient en train d’être progressivement contournées par certains assureurs.

« Il est passé de 195.352 milliards en 2010 à 360 milliards en 2018 soit un taux de croissance moyen de 8% sur la période. La part de l’assurance Vie a aussi atteint une proportion significative passant de 40% en 2010 à 43%  des émissions globales en 2018. Les prestations payées sont aussi en progression. Elles passent de 168,3 milliards en 2017  à 186,6 milliards en 2018 soit une hausse de 10, 8%. Elles représentent 51,8% du chiffre d’affaires réalisé par le marché en 2018 » s’est-il réjoui.

Après avoir présenté le riche bilan glané par bureau au cours de l’année 2018, le président de l’Asaci, Saliou Bakayo, a projeté les perspectives susceptibles de garantir un lendemain bien meilleur du marché des assurances. «Le chiffre d’affaires global du marché de l’exercice 2018 s’élève à 360,1 Milliards contre 329,2 Milliards en 2017, soit une hausse de 9,4% tirée principalement par l’assurance Non Vie.

Elaboration d’un plan stragégique

Le chiffre d’affaires de l’assurance Non Vie s’élève à 205,6 Milliards contre 179,4 Milliards en 2017, soit une progression de 14,6% soutenue essentiellement par la branche Santé, en augmentation de 28,5%. Le chiffre d’affaires de l’assurance Vie est de 154,6 Milliards en croissance de 3,2% par rapport à 149,8 Milliards en 2017, portée principalement par la branche individuelle, en progression de 4,7% » a salué Saliou Bakayoko pour qui le secteur des assurances doit s’adapter au changement en portant le métier sur les TIC.

Il propose également l’élaboration d’un plan stratégique pour soutenir la vision du bureau qui entend aboutir cette année à la dématérialisation de l’assurance auto et l’automatisation du recours inter-compagnie.

FB

  •  
    11
    Partages
  • 11
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info