Côte d’Ivoire : Les 4 erreurs tactiques de Bédié qui ne cessent de le hanter…

Henri Konan Bédié, président du PDCI

J’entame une étude qui portera sur les principales faiblesses de nos principaux partis (leaders?). En raison d’une analyse chaque jour, je devrais finir samedi. Partons du cri de l’âme d’Alan Paton il y’a 71 ans! Je débute par le PDCI.

Ayant perdu le pouvoir par un coup de force en décembre 1999, le PDCI représente un peu la Génération Drogba avant chaque CAN. Favori sur les « fiches techniques », le PDCI s’arrange chaque fois pour sortir perdant. Peu porté sur la critique interne, le PDCI semble abonné à cette culture organisationnelle qui pourrait lui faire perdre la présidentielle de 2020. Quelles sont ses erreurs fondamentales depuis avril 2011?

A lire aussi : Lettre ouverte à Ouattara : « Soro fera de vous l’un de ses conseillers, il préservera vos biens »

1-La constitution de 2016. Comment le PDCI a-t-il pu encourager le vote d’une telle constitution qui donne tant de pouvoir au Président en dépouillant le Peuple ? Le PDCI avait une occasion de jouer au « spectateur impartial » (Rawls). Il a choisi de faire confiance à ceux qui ont nourri ce projet sans connaitre leurs réelles intentions.

2-Le découpage électoral. Comment le plus vieux parti s’est-il arrangé pour accepter un tel découpage qui le fragilise ? Pensait-il peut-être émietter l’opposition d’alors ? Sur ce fait, aucun de mes amis du PDCI n’a pu réellement se prononcer…

3-Le retrait des candidats PDCI du Nord. Brahima Kamagaté, Mme Karidia Koné Epse Kouma; 2 Secrétaires Exécutifs que le PDCI va contraindre (parmi tant d’autres) à retirer leur candidature lors des législatives de 2016 pour faire plaisir à leur allié du RDR. Pourquoi avoir cédé le Nord au RDR d’alors?

4-Le noyautage de la tendance populiste. Face à une gouvernance par le Haut comme le fait le RHDP, la meilleure manière de lui tenir tête est de proposer une gouvernance par le Bas. Cela exige des leaders en contact permanent et adoubé par la Base. Yasmina Ouégnin et KKB avaient (ont?) ce profil. Comment le PDCI s’est-il arrangé pour « tuer » cette tendance ?

Le PDCI se prépare activement pour la présidentielle de 2020. Il lui faudra avoir le courage de corriger certaines erreurs commises depuis la perte du pouvoir dont quelques unes viennent d’être citées. A défaut, les mêmes erreurs pourraient toujours produire les mêmes effets…

Sylvain N’Guesaan

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info