Côte d’Ivoire : Le nouveau SG de la Fesci suspend des responsables après de graves violences

Des responsables de la Fédérations estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire ( FESCI) ont été suspendus après de graves violences.

Le nouveau secrétaire général national de la FESCI veut assainir son mouvement des individus qui ternissent son image. En effet, Saint Clair Allah ne veut pas rester passif sur les agissements des membres de la fédération qui dévient de la ligne directrice. Le lundi 1er juillet 2019, des heurts ont opposé des étudiants se réclamant de la FESCI Section SHS (Sciences Humaines et Sociales) Abidjan dirigée par le camarade Fofana Mamadou dit Général Sery Yao Mohamed et des agents de la Sotra à la gare nord d’Adjamé.

A en croire le secrétaire général national, « Ces étudiants fraudeurs ont non seulement refusé de se soumettre au contrôle d’usage des titres de transport mais en plus ont fait actes de violence sur les contrôleurs et autres usagers du transport Sotra faisant de nombreux blessés et l’interpellation de certains étudiants. De plus, ils ont été soutenus dans leur forfait par certains de leurs camarades qui ont empêché la circulation normale des bus à Cocody, Adjamé et Yopougon en erigeant des barricades sur la voie publique obstruant ainsi le trafic ».

A lire aussi : Côte d’Ivoire : 7 personnes arrêtées dans le village de N’Dri Romaric, en rapport avec les violences de Béoumi

Des investigations menées, il est ressorti que les camarades coupables des actes susmentionnés ont agi sur instruction de leur secrétaire général. La réaction du Général Makélélé revêtant ses habits de garant du mouvement estudiantin ne se fait pas attendre. Le camarade Fofana Mamadou dit Général Sery Yao Mohamed est suspendu de ses fonctions de secrétaire général de la Section SHS Abidjan jusqu’à nouvel ordre, son 1er secrétaire général adjoint le camarade Téakoué Monyeoblé Patrick Olivier dit Général Kirina est chargé d’assurer l’intérim jusqu’à nouvel ordre.

Par ailleurs, le mardi 2 juillet 2019, des individus armés de gourdins ont déclenché une bagarre au sein de l’université Félix Houphouët-Boigny causant de nombreux dégâts matériels et physiques. Une fois de plus, Saint Clair Allah monte au créneau. Le secrétaire général de la section FESCI sciences économiques et de gestion est démis de ses fonctions, la section est gelée et le camarade Kouakou Konan Boris dit National KKB, membre du bureau exécutif national est chargé des affaires courantes.

Ces actes du Général Makélélé sont à féliciter, sachant que la FESCI n’a pas fière image quant aux actes de violences perpétrés par certains de ses membres. Rappelons que Saint Clair Allah a succédé à Assi Fulgence Assi au terme du 10ème congrès émaillé de violences.

Prince Beganssou

  •  
    196
    Partages
  • 196
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prince Beganssou

Read Previous

Communiqué du conseil des ministres du mercredi 03 juillet 2019

Read Next

Côte d’Ivoire : Affi ne se reconnait pas dans le projet de recomposition de la CEI

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *