Côte d’Ivoire : Le groupe parlementaire de Soro banalise le départ de Trazéré au RHDP et lui souhaite « bon vent »

Ce jour 21 février 2020, le Groupe parlementaire Rassemblement apprend par voie de presse le départ de son ex-présidente l’honorable Trazéré Célestine vers d’autres horizons.

Ce départ intervient, il faut en effet le dire, dans un contexte difficile marqué par la détention arbitraire de cinq de ses membres et le maintien en exil forcé de quatre autres dont l’ex-Président de l’Assemblée Nationale M. SORO Kigbafori Guillaume.

Le groupe parlementaire, tout en respectant la décision de la députée TRAZERE et lui souhaitant bon vent dans sa « nouvelle-ancienne » aventure, ne voudrait retenir d’elle que les bons moments de fraternité, d’amitié et de parfaite collaboration durant la période de sa présidence.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Sans surprise, Célestine Trazeré (députée pro-Soro) atterrit au RHDP

Il appelle cependant le reste de ses membres et l’ensemble des membres de Générations et Peuples Solidaires (GPS), des partis politiques et mouvements de soutiens proches de M SORO Guillaume à faire preuve de résilience et de maturité politique en ces moments troubles.

Le Groupe parlementaire Rassemblement

Le Groupe parlementaire Rassemblement réaffirme son entière solidarité aux députés éprouvés présentement par le régime actuel de Côte d’Ivoire, notamment ceux qui croupissent arbitrairement dans les prisons ivoiriennes.

Le groupe Rassemblement exhorte ses membres et l’ensemble des Ivoiriens à persévérer avec courage et détermination dans le combat combien difficile mais noble du renforcement de la démocratie, de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale dans notre pays, si cher à son leader M. SORO Kigbafori Guillaume.


Fait à Paris le 21 Février 2020


Pour le Groupe Parlementaire

Le vice-Président

Honorable ISSIAKA Fofana

départ Trazéré.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Read Previous

Côte d’Ivoire : « Nous donnons 2 semaines à Ouattara pour augmenter les centres d’enrôlement pour la CNI sinon… » (JFPI)

Read Next

Cheick Haïdara réagit après l’interdiction de sa prière par le gouvernement ivoirien : « J’étais à Bouaké quand j’ai été informé »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *