Côte d’Ivoire : Le fils de Dibonan fait des confidences sur les dernières heures de son père

C’est un coup dur pour la région du Hambol précisément pour la ville de Katiola. Elle vient de perdre un de ses illustres fils. L’ancien ministre de la Sécurité d’Henri Konan Bédié, Marcel Dibonan Koné est décédé ce dimanche 21 juillet 2019 aux environs de 16 heures à Abidjan.

Selon Patrick Dibonan Koné son fils, son père était très malade depuis quelques années. «Papa a fait un AVC. Il traînait une hypertension artérielle depuis quelques années déjà», confie-t-il a Afriksoir.net . Nommé ministre de la sécurité dans le dernier gouvernement d’Henri Konan Bédié en 1996, Marcel Dibonan Koné est resté dans l’équipe gouvernementale jusqu’au 24 décembre 1999, date du coup d’État qui a renversé Henri Konan Bédié.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Décès de Séri Gnoléba à 84 ans

Fidèle parmi les fidèles, il restera aux côtés du président déchu. D’ailleurs, il l’accompagnera dans son exil de Lomé au Togo. Le ministre reviendra enfin dans son pays quelques semaines plus tard lorsque son mentor, résigné par le coup de force regagne la France. Délégué départemental du PDCI-RDA de Katiola, Marcel Dibonan Koné avec ses compagnons va réorganiser ces bases pour se présenter aux élections du conseil général de 2001.

Il perdra les élections au profit du candidat du Rassemblement des républicains (RDR) de la région. Malade et affaibli après cet échec, l’ancien ministre va prendre ses distances avec la politique, surtout avec son parti politique le PDCI-RDA.

Pis, il se rapprochera du Front populaire ivoirien (FPI) au pouvoir depuis l’élection présidentielle de 2000. Notons que Marcel Dibonan Koné est administrateur civil à la retraite. Préfet du département de Danané, il a été préfet de région de Man avant de remplacer Gaston Ouassenan Koné en 1996 à la tête du ministère de la Sécurité de Côte d’Ivoire.

Roxane Ouattara

  •  
    197
    Partages
  • 197
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info