Côte d’Ivoire : Le chef de cabinet de Kandia Camara accusé

Après l’Assemblée générale du 15 Avril dernier qui a vu l’élection de Cissé Vakaba à la tête du Conseil d’Administration de la Mutuelle des personnels du ministère de l’Education nationale, de l’enseignement technique (Mupemenet), un autre Conseil d’Administration se réclamant victorieux au sortir de cette même assemblée générale et conduite par Boko Michael a tenté, hier, de s’installer à la tête de cette Mutuelle.

En route pour le siège de la Mupemenet, ceux-ci ont été vite découragés par l’impressionnant dispositif sécuritaire mis en place mais surtout de mutualistes venus pour l’en empêcher. Le Conseil d’Administration en place, en fin d’après-midi, a tenu une conférence de presse pour éclairer l’opinion sur cette situation.

En présence du président de la Mupemenet, Cissé Vakaba, Zadi Gnagna 2eme vice-président de la Mupemenet, par ailleurs porte-parole de la Mutuelle et Simon Thomas Aholia, 1er vice-président ont expliqué à la presse. Intervenant, Zadi Gnagna a dit : « L’assemblée générale est un organe de décision, l’article 38 de nos textes indique que les pouvoirs de l’assemblée générale et mieux le règlement 07 de l’Uemoa qui régente toutes les Mutuelles et qui comble les vides des textes indique en son article 42 les pouvoirs de l’Assemblée générale.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Calendrier des examens 2019

Il indique que l’Assemblée générale a pouvoir pour élire ou révoquer le Conseil d’administration ou l’organe de contrôle. Dès lors que l’Ag est constituée et qu’elle atteint son quorum, elle peut faire et défaire. Et cette assemblée générale a estimé qu’il n’y avait pas concordance entre son vote qui a désigné Cissé Vakaba président et le vote des 15.

Le vote des 188, donc de la légitimité populaire et le vote des 15 administrateurs et qu’il y a eu fourberie et ruse. Sur cette trahison, cette assemblée générale, conformément à l’esprit mutualiste, a demandé que ce Conseil soit dissous dans l’immédiat et qu’il venait de trahir l’esprit et la lettre du vote et de la mutualité.

Et l’assemblée, pour être juste, a demandé à Boko Michael de faire une liste de 15 et à Cissé de faire une liste de 15. Et de reprendre le vote. Boko a été incapable de faire une liste de 15 et a préféré sortir de la salle. Donc l’Assemblée générale a élu une nouvelle liste qui est celle de Cissé Vakaba, liste qui a été plébiscitée.

Ce qu’il faut retenir, c’est que c’est le chef de Cabinet du ministère de l’Education nationale qui est derrière cette cabale et qui a décidé de caporaliser notre Mutuelle pour la récupérer à des fins dont nous ignorons l’issue et nous, nous disons non. La mutuelle appartient à ses adhérents qui ont fait bloc ».

Pour rappel, il faut faire savoir que la Mutuelle, lors du bilan financier dressé au cours de cette Ag, a fait un excèdent de 135 milliards et un budget de 6 milliards. Elle compte 56.000 adhérents aujourd’hui contre 2.500 en 2014.

J.P

Boko MickaelCissé VakabaMupemenetSimon Thomas AholiaZadi Gnagna
Commentaires (0)
Ajouter un commentaire