Côte d’Ivoire : La société civile dénonce des « expropriations abusives » d’enseignants du Lycée classique d’Abidjan

Pulchérie Edith Gbalet, présidente de Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI) se demande l’intérêt des expropriations abusives d’autant plus que 2019 a été décrétée année du social.

Depuis 1972, des logements ont été construits par feu le Président Houphouët-Boigny, pour les enseignants du lycée classique. Les enfants et les petits enfants des premiers occupants étaient dans une procédure de cession dont le verdict devait être donné le 14 novembre 2019. À leur grande surprise, le verdict a été donné le 04 novembre à leur insu, donc en l’absence de leur avocate avec la grosse et un ordre d’expulsion immédiat.

A lire aussi : Pulchérie Gbalet : « Les politiciens ne pensent qu’aux intérêts de leurs partenaires occidentaux »

Hier, 04 décembre 2019, à 6h du. Matin, sans avoir reçu de mise en demeure, les habitants de quartier ont été sommés par des forces de l’ordre de partir. L’après midi, des loubards et une société de sécurité (Fac sécurité), dont les agents étaient armés, sont venus en renfort. Les habitants désemparés ont dû négocier pour partir aujourd’hui 05 décembre à midi.

Opération de déguerpissement en 2019 année du social
Opération de déguerpissement

Imaginer la désolation de ces familles qui doivent partir sans négociations et aucune mesure d’accompagnement. Un des habitants ayant piqué une crise est actuellement hospitalisé. Les bulldozers ont déjà détruits deux maisons dont les occupants dans le secret seraient partis avant que les autres ne soient surpris par la nouvelle.

Quel est l’intérêt de ces expropriations abusives ? Les déguerpis auraient appris que le site a déjà été cédé à la société de construction immobilière PÉTUNIA. Vous avez dit année 2019, année du social ?
Nous y reviendrons.

Pulchérie Edith Gbalet

présidente de Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Read Previous

Le Burkina et la Hongrie décident de dynamiser leur coopération

Read Next

Côte d’Ivoire : Pourquoi la « chute » de Ouattara à Yamoussoukro fait marrer des internautes ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *