Côte d’Ivoire : La « rébellion » du poète Yahn Aka

Yahn Aka

Dans la cinquième œuvre de sa carrière poétique, Yahn Aka veut s’exprimer sur des évènements sociaux politiques. Il dénonce l’injustice subit par les plus faibles face aux grands  »Saigneur » des républiques en voie de développement. Poète contemporain, il refuse de se taire.

 »Ibièkissè »,  »nos larmes contre leurs armes »,  »Le Saigneur Pro-Cureur » et  »Les mediocres qui nous dirigents sont entre autres des titres de textes de la première partie de  »La rébellion des Poètes » de Yahn Aka.

A lire aussi : Raison d’Etat d’André Silver Konan : La critique de Macaire Etty

Selon lui, le temps où le poète etait cet écrivain qui peignait toujours le beau autour de lui est révolu : « Il doit être celui qui raconte avec des vers, les réalités de son environnement, de son pays ou même de son continent. Des valeurs qui sont aujourd’hui foulées aux pieds en Côte d’Ivoire. Il faut revenir aux vraies valeurs qui ont construit le pays». Il le traduit bien dans  »Ibièkissê » le premier texte de l’œuvre : « …Monde à l’envers où, les monstres sont rois, fonctionnaires gouvernants, chefs de guerre … Piétinent le droit, violent impunément la loi …».

Poursuivant, dans le prochain texte intitulé  »Nos larmes contre leurs armes », il soutient que le citoyen d’aujourd’hui marche à contre courant des valeurs fondamentales : «Les armes ont pris la place de la Raison dans la bêtise et l’injustice, on excelle une seconde nature dont nous avions. Dans le bon sens et le bien, on chancelle »

A l’en croire, la norme dans nos sociétés n’est plus ce qu’elle devrait être. «Nous applaudissons la médiocrité et nous bafouillons l’excellence», nous a-t-il confié.

Quant à  »Le Saigneur Pro-Cureur », dans ces proses, Yahn Aka dénonce avec les mots qui lui sont propres, le comportement des « demi-dieux » de l’appareil judiciaire au gré du pouvoir dans un pays en voie de développement. « Il blanchit, bénit, justifie et purifie les délits et les crimes de ses complices au pouvoir. Avec zèle démesuré, il condamne et châtie innocents et opposants de ce régime crématoire».

En tout, ce sont trente cinq textes poétiques aussi palpitants et édifiants les uns comme les autres qui racontent véritablement l’actualité ivoirienne. Préfacé du journaliste André silver Konan, communicateur et analyste politique,  »La rébellion des Poètes » est révélatrice. Elle s’avère être la prise de conscience d’une génération de poètes ivoiriens. Yahn Aka veut marquer son nom dans la construction de la nation ivoirienne.

Roxane Ouattara

  •  
    152
    Partages
  • 152
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info