Côte d’Ivoire : Un autre militant du LIDER en garde à vue relaxé, la police ignorait qu’il était Ivoirien ?

Khodor-Chouman

Après l’affaire Nathalie Yamb, c’est au tour de Khodor Chouman, un militant d’origine libanaise de Liberté et démocratie pour la république (LIDER) à avoir été entendu par la police. Convoqué par la police le mercredi 11 décembre 2019, à la préfecture de police d’Abidjan, il a été libéré tard dans la nuit, après plusieurs heures d’interrogatoire s’apparentant à une garde à vue.

La machine d’intimidation contre le parti fondé par Mamadou Koulibaly semble avoir atteint sa vitesse de croisière. Et pour cause, Khodor Chouman, membre du cabinet de LIDER a été convoqué par la police le mercredi 11 décembre 2019 à 9 heures 00. Selon des sources proches du parti de Mamadou Koulibaly, il a été convoqué verbalement et sans motif à la préfecture de police, par le commissaire Begromissa, à en croire le fondateur du parti.

A lire aussi : Mamadou Koulibaly explose après l’expulsion de Nathalie Yamb : « Ouattara est un dictateur de la pire espèce »

Les mêmes sources révèlent que le militant du LIDER à  » la peau blanche » a été interrogé pendant 4 heures d’audition, sur son engagement politique, sa nationalité, ses fonctions et ses missions au sein du parti. Selon la page officielle du parti. Après avoir cherché à savoir ses relations avec Nathalie Yamb, il a été autorisé à regagner son domicile. C’était aux environs de 21 heures. Le préfet de police d’Abidjan lui aurait intimé l’ordre de revenir le mardi 17 décembre, sans spécifier le motif.

Un militant du LIDER interpelé par la police

Notons que le lundi 2 décembre 2019, Nathalie Yamb, conseillère exécutive de Mamadou Koulibaly, avait été expulsée hors du territoire ivoirien. Selon l’arrêté d’expulsion du ministre de l’intérieur, Nathalie Yamb est accusée de « mener des activités incompatibles avec l’intérêt national ». Dans le viseur de la police, Hussein El Khayat et Khodor Chouman, membres du cabinet de LIDER.

militant LIDER interpelé par lapolice. Khodor-Chouman
Khodor-Chouman

Le parti de Mamadou Koulibaly avait vite fait de qualifier cet acte d’acharnement contre ses militants à travers un communiqué. En date du samedi 7 décembre 2019. « (…) Ces militants seraient-ils considérés par le gouvernement comme n’étant pas de bons Ivoiriens. Parce que pas partisans du parti au pouvoir ? D’où vient cette discrimination farfelue et condamnable par les lois en vigueur en Côte d’Ivoire? Il est surprenant qu’un régime qui a bâti toute sa stratégie sur la dénonciation de l’exclusion et de la xénophobie. S’illustre aussi bassement et ignominieusement en déclarant l’étranger anathème (…)», précisait le communiqué.

Karina Fofana

Côte d’Ivoire : Dissidence contre le dissident de LIDER qui a échoué à « vendre » le parti de Mamadou Koulibaly au RHDP

Actualité Ivoirienne; Actualité Ivoirienne du jour; Politique Ivoirienne; Actualité africaine; Actualité africaine du jour

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info