Côte d’Ivoire : Guichets Emploi Jeunes, la vaste escroquerie politique ! (Opinion)

Jeunes demandeurs d'emploi à l'Agence emploi jeunes

Pendant la campagne pour la présidentielle d’Octobre 2010, le candidat Alassane Ouattara a fait de nombreuses promesses au peuple Ivoirien dont celle de deux millions d’emplois aux jeunes, sujet qui fait l’objet de cette publication.

Cette promesse, le Président Ouattara l’a réitérée et formalisée dès son accession au pouvoir en Avril 2011, en l’inscrivant dans le programme Social de son Gouvernement. Aujourd’hui, après huit années de gouvernance du régime Ouattara, force est de constater que le volet deux millions d’Emplois Jeunes du vaste Programme Social du Gouvernement semble ne pas avoir bougé dans sa mise en œuvre, malgré le bluff statistique du Ministre en charge de l’Emploi des Jeunes qui a révélé que 2 623 655 Emplois ont été créés au profit des Jeunes entre 2011 et 2016. Si tout avait si bien marché, on n’en serait pas aujourd’hui à l’opération « Guichets Emploi Jeunes » qui mobilise toute la République avec son arsenal de Ministres. On sent, dès lors, que le régime panique, car, il n’arrive pas à faire un bilan clair et précis, avec des statistiques présentant le nombre de jeunes Ivoiriens ayant bénéficié des emplois promis et les secteurs socioprofessionnels où leur insertion s’est faite.

En lieu et place  de ce bilan attendu, c’est avec surprise que les Ivoiriens, dans leur ensemble, ont assisté, médusés, au lancement avec faste de l’opération Guichets Emploi Jeunes le 1er Août 2019 à Bingerville, par le Premier Ministre. 

Et ce n’est pas le bilan vague fait par le Chef de l’État le 06 août dernier, à la veille de la Fête Nationale qui nous contredira. En effet, ce jour-là, parlant du bilan de son gouvernement, relativement à l’Emploi, il avait déclaré qu’en huit ans, le régime a doublé le nombre de médecins et de sages-femmes sans autre forme d’indicateurs et de critères de précision qui aurait pu situer clairement la performance de l’Etat. Ce bilan laconique, qui ne prend en compte que le secteur de la santé, démontre, une fois de plus, l’inexistence de statistiques à propos des emplois réellement créés et met à nu les incohérences dans les actes et discours des Gouvernants.   

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Le pays va basculer au Budget-programme en 2020

Bref, ce bilan peu élogieux dont le Président de la République semble tirer une grande fierté appelle pourtant des questionnements, au regard des préoccupations essentielles actuelles des Ivoiriens dont les plus importantes sont : le chômage de plus en plus galopant des jeunes, la crise dans plusieurs secteurs socioprofessionnels, notamment dans le secteur de la santé et de l’éducation/formation, l’insécurité généralisée dans le pays, l’épineuse question de la réconciliation nationale, la reprise du dialogue entre le pouvoir et l’opposition en vue de la reforme de tout le cadre institutionnel et juridique des élections, gage d’élections transparentes et apaisées en 2020, la lutte contre la corruption généralisée qui a mis notre nation dans un état de putréfaction morale très avancée, etc.

Cette problématique ou ce contexte analytique doit amener les Ivoiriens à se questionner sur les enjeux réels de la Gouvernance de notre pays, à savoir :

1.  Où sont les deux millions d’emplois jeunes annoncés avec faste depuis bientôt 10 ans ?

2.  Pourquoi avoir attendu neuf ans pour parler de l’opération Guichets       Emploi Jeunes et pourquoi avoir attendu la veille de 2020, année électorale, pour le faire ?

3.  Qu’est- ce qui fait donc tant courir tout le gouvernement pour simplement ouvrir les Guichets Emploi Jeunes ?

4.  Les 141 milliards prévus par le Gouvernement pour financer cette  opération ne  sont-ils pas un autre effet d’annonce ?

Répondre à cette série de questionnements, c’est scruter les enjeux stratégiques de ces différentes problématiques et éclairer la lanterne des Ivoiriens sur cette épineuse question de l’Emploi Jeunes qui fait la « UNE » de la Presse Nationale et Internationale et qui inonde la toile.

L’armature conceptuelle de notre intervention s’articulera autour de l’analyse et des réponses aux quatre grandes questions ci-après :

1.  Où sont les deux millions d’emplois jeunes annoncés avec faste depuis  bientôt 10 ans ?

En effet, en ce qui concerne les deux millions d’Emplois Jeunes annoncés avec faste depuis bientôt 10 ans, les Ivoiriens constatent que la montagne a accouché d’une souris. En réalité, comme l’indiquait Madame Odette Lorougnon, Vice-Présidente du FPI et Secrétaire Nationale de l’OFFPI lors de l’investiture des bureaux Fédéraux OFFPI du TONKPI à Man, les millions d’emplois supposés créés par le Gouvernement  pour la Jeunesse Ivoirienne n’existent pas en fait. Aujourd’hui, la grande majorité des diplômés sont devenus, par la force des choses, des Gestionnaires de Cabines Téléphoniques, des Gestionnaires de Cyber Café, des Coiffeurs, des Conducteurs de Taxis et Wôrô Wôrô, des Vendeurs de Garba, des Vendeurs de Journaux, Etc.

Au total, aucune statistique n’a été publiée par le Gouvernement, sur le nombre d’emplois créés, les secteurs socioprofessionnels concernés,  la liste des bénéficiaires  et leurs lieux d’affectation. Ce qui montre très clairement que les  2 623 655 Emplois créés au profit des Jeunes entre 2011 et 2016 annoncés par le Ministre de l’Emploi Jeune ne sont  que du bluff !   

2.  Pourquoi avoir attendu neuf ans pour parler de l’opération Guichets emploi Jeunes et pourquoi avoir attendu la veille de 2020, année électorale, pour le faire ?

Ces questions de fond montrent bien que de 2011 à aujourd’hui, le Gouvernement n’a pas vraisemblablement traité du sujet de l’Emploi Jeune. Il leur a fallu attendre la mi 2019 pour faire de l’opération Guichet Emploi Jeunes une découverte, une trouvaille rare, une prouesse ou un exploit ! Par conséquent, cette opération est frappée d’une suspicion légitime et cela nous fonde à vouloir comprendre les motivations réelles du Gouvernement RHDP Parti Unifié en cette veille des joutes électorales de 2020.

En fait, par cette opération,  le Gouvernement qui est en mal de publicité et de popularité veut faire un plaidoyer pro domo sua pour masquer ses carences notoires en matière d’Emploi Jeunes, afin de se donner une image positive pour les élections de 2020. A y regarder de près, le Gouvernement n’a rien fait de convaincant en 10 ans, le sujet Emploi Jeune n’a jamais été vraiment traité comme cela se doit.

La seule et vraie ambition cachée des Gouvernants est électoraliste et vise à séduire les 10 millions de Jeunes en âge de voter (nouveaux majeurs et autres jeunes), à faire de l’exhibitionnisme, à faire de la propagande politicienne, à conquérir à tout prix des électeurs (Parents et Jeunes), à mener une campagne électorale avant l’ouverture officielle de la campagne, à vouloir plaire au peuple coûte que coûte et enfin à se donner l’illusion d’être au travail.         

3.  Qu’est- ce qui fait donc tant courir tout le gouvernement pour simplement  ouvrir les Guichets Emplois Jeunes ?

La Côte d’Ivoire est aujourd’hui confrontée à des questions de développement durable, de budget pour financer son développement, de réconciliation nationale, de sécurité et de pauvreté généralisée.

Au lieu de s’atteler à réfléchir aux stratégies de résolution de ces grands défis, tout le Gouvernement est en branle pour une simple opération d’ouverture de Guichets Emploi Jeunes dans les Mairies ou les Sous-Préfectures. Ainsi, depuis le lancement de cette opération à Bingerville le 1er Août 2019 par le Premier Ministre lui-même, on voit défiler à travers tout le pays des membres du Gouvernement pour l’ouverture de 201 Guichets. Pour ne citer que quelques cas, on a pu constater la présence des Ministres : Ally Coulibaly à Katiola, Souleymane Diarrassouba à Yamoussoukro, Alain Richard  Donwahi à Soubré, Siriki Konaté à Man, Touré Mamadou à Abobo, Tchagba Laurent à Songon, Marcel Amon Tanoh au Plateau, etc.

De toute évidence, et les Ivoiriens ne sont pas dupes, chacun a bien compris que ce déferlement gouvernemental est une campagne électorale déguisée qui ne dit pas son nom en utilisant les moyens de l’Etat et donc du citoyen contribuable. Cela est aussi la manifestation farouche des tenants du pouvoir à faire un passage en force.

4.  Les 141 Milliards prévus par le Gouvernement pour financer cette  opération ne  sont-ils pas un autre effet d’annonce ?

D’après le Premier Ministre lors du lancement officiel des Guichets Emploi Jeunes le 1er Août dernier, cette opération représente 500 000 opportunités d’emplois pour les Jeunes, en termes de stages d’emplois, de financement de projets et de formations qualifiantes pour un montant de 141 milliards de FCFA.

Avec les pratiques du pouvoir bien connues de tous, peut-on être sûr qu’il ne s’agit pas d’un effet d’annonce et que les fonds seront effectivement affectés au projet ?  Rien n’est moins sûr et nous devons attendre de voir !

PK

  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info