Côte d’Ivoire : « Face au RHDP, une vraie opposition se met en place » (Opinion)

Le PDCI-RDA a basculé dans l’opposition et en a pris en même temps la tête, vu son poids sur l’échiquier politique national. Les autres partis politiques n’ont pas hésité un seul instant pour lui reconnaitre sa force de frappe. Mieux, ils ont saisi l’occasion de l’appel à former une plateforme non idéologique, lancé par le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, pour participer à de nombreuses réunions au siège dudit parti à Cocody.

Ce regroupement qui s’inscrit encore dans le cadre des discussions pour une Commission électorale indépendante (Cei), plus neutre, plus équilibrée et plus consensuelle,  donc, une Cei réformée, a laissé entrevoir une opposition plus soudée, mais que d’aucuns jugeaient faible, sans pugnacité et sans envergure. Depuis jeudi dernier, les données semblent varier, puisque le FPI de Laurent Gbgabo, l’autre poids lourd de la scène politique nationale, a décidé de se joindre au PDCI-RDA et certainement aux autres partis dits « petits ».

Comme le communiqué final de la rencontre de Daoukro l’indique, « Les deux délégations ont convenu d’œuvrer ensemble, avant l’élection présidentielle de 2020, à l’avènement d’un environnement politique apaisé, seul d’un gage d’un retour à une paix définitive et durable pour une Côte d’Ivoire réconciliée, à nouveau unie et rassemblée.

A lire aussi : Ahoussou au RHDP : “Ceux qui ne sont pas des militants de conviction sont partis”

Le PDCI-RDA a basculé dans l’opposition et en a pris en même temps la tête, vu son poids sur l’échiquier politique national. Les autres partis politiques n’ont pas hésité un seul instant pour lui reconnaitre sa force de frappe. Mieux, ils ont saisi l’occasion de l’appel à former une plateforme non idéologique, lancé par le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, pour participer à de nombreuses réunions au siège dudit parti à Cocody.

Ce regroupement qui s’inscrit encore dans le cadre des discussions pour une Commission électorale indépendante (Cei), plus neutre, plus équilibrée et plus consensuelle,  donc, une Cei réformée, a laissé entrevoir une opposition plus soudée, mais que d’aucuns jugeaient faible, sans pugnacité et sans envergure. Depuis jeudi dernier, les données semblent varier, puisque le FPI de Laurent Gbgabo, l’autre poids lourd de la scène politique nationale, a décidé de se joindre au PDCI-RDA et certainement aux autres partis dits « petits ».

Comme le communiqué final de la rencontre de Daoukro l’indique, « Les deux délégations ont convenu d’œuvrer ensemble, avant l’élection présidentielle de 2020, à l’avènement d’un environnement politique apaisé, seul d’un gage d’un retour à une paix définitive et durable pour une Côte d’Ivoire réconciliée, à nouveau unie et rassemblée.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Read Previous

Côte d’Ivoire : La hausse de la taxe d’abattage menace 1 300 emplois

Read Next

Côte d’Ivoire : Le Forum du PDCI plaide pour un retour d’Akossi Bendjo

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *