Le FPI de Gbagbo ne se reconnaît pas dans le meeting de Paris où un appel à chasser Ouattara par les armes a été lancé

Franklin Nyamsi et capitaine Koné

La plate-forme politique Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) affirme n’avoir pas été associée à l’activité politique de l’opposition tenue en effet le samedi 15 février 2020 à Paris. Elle l’a fait savoir le dimanche 16 février 2020 à travers un communiqué dont Afrik Soir a eu copie.

La plate-forme politique Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) attachée à la paix et à la réconciliation, tient à informer tous les militants et sympathisants des partis politiques (AIRD, FPI, UNG, R2P, RPA-CI, NPR, etc.. ) et organisations qui la composent, ainsi que l’ensemble de la communauté nationale et internationale, qu’elle n’est nullement concernée ni de près ni de loin, par la récente activité politique qui a eu lieu ce week-end du samedi 15 février 2020, à la place du Trocadero, à Paris.

A lire aussi : CPI : L’appel de Fatou Bensouda ou le « harcèlement juridique » (EDS)

Elle n’a pas été associée à l’organisation de cette manifestation et n’y a donc délégué aucun responsable politique, ni appelé ses militants à y participer. Au demeurant, aucune prise de parole en son nom n’y a été observée, ni même programmée.

EDS Paris
Meeting EDS place CP1 de Yopougon, pour le retour de Gbagbo, samedi 20 juillet 2019

Pour EDS, Le ministre Eric KAHE Vice-président chargé des relations avec les partis politiques et les institutions.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info