Côte d’Ivoire : Dix ans de prison pour un cerveau d’orpailleurs clandestins burkinabè, guinéens et maliens à Bouna

Le cerveau du réseau de traite de personnes à Bouna a été condamné par la section du tribunal de la localité à 10 ans de prison ferme et une amende de 10 millions de francs CFA.

Agé de 35 ans, l’individu était recherché par les forces de sécurité comme étant l’un des cerveaux d’un réseau mafieux de traite de personnes en provenance du Burkina-Faso, du Mali et de la Guinée.

A lire aussi : Voici pourquoi OMO ferme boutique après 46 ans

Il faisait entrer frauduleusement des personnes en Côte d’Ivoire pour être des employés pour proxénétisme ou ouvriers sur des sites d’orpaillage clandestin dans la région du Bounkani et dans le parc national de la Comoé, signale-t-on. Epinglé le 22 novembre, le prévenu a reconnu à la barre du tribunal avoir agir sous les ordres d’un patron.

Le parquet de Bouna a invité les populations à la franche collaboration, pour démanteler tous les réseaux de traite de personnes, par la dénonciation ou la signalisation anonyme des personnes suspectes.

AIP

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Read Previous

Alpha Barry dédouane la France : « Les soldats français sont au Burkina sur la base d’un renouvelé par Kaboré »

Read Next

Samba David répond à Ouattara : « Il fait comme s’il est président d’une association »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *