Côte d’Ivoire Covid-19 : L’Union européenne et des ONG au secours des détenus de la MACA

En collaboration avec l’ONG La balle aux prisonniers (LABAP) et l’Union Européenne (UE), l’Action des chrétiens pour l’Abolition de la torture de Côte d’Ivoire (ACAT-CI) a procédé au lancement officiel d’une campagne pour lutter contre le Coronavirus en milieu carcéral. C’était le lundi 22 juin 2020 à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).

Sur le projet « Eviter la propagation de la pandémie COVID-19 dans les maisons d’arrêt et de correction (Mac) et les centre d’observation des mineurs (COM) de Côte d’Ivoire », l’ACAT-CI et LABAP avec le soutien de l’UE ont pour objectif d’appuyer les actions du gouvernement aux cotés des pensionnaires pour empêcher la propagation de la COVID-19 dans le milieu carcéral.

A lire aussi : Coronavirus Côte d’Ivoire :Les cas explosent, des Abidjanais dans le déni et le relâchement

Pour Wenceslas Assohou, président du conseil d’administration de ACAT-CI, il faut venir en aide aux pensionnaires et aux personnels du milieu carcéral « Toutes les prisons de Côte d’Ivoires seront visitées par nos équipes. Il s’agira pour nous de procéder à des séances de formation avec le ministère de la santé qui l’un de nos partenaires dans le projet, de sensibilisation et de don composés essentiellement de kits alimentaires De façon spécifique, il y aura des messages en langues Française, en Bété, en Gouro, Malinké et Baoulé enregistrées pour permettre aux détenus d’avoir connaissance de la maladie à coronavirus ».

L’Union Européenne et des ONG au secours des détenus

A l’en croire, la promiscuité qui sévit en ce moment dans les prisons ivoiriennes, est un facteur de contamination de la maladie à coronavirus. « Notre travail consistera à faire également un plaidoyer auprès des autorités compétentes pour la libération des personnes les plus vulnérables. La surpopulation carcérale est une réalité », a-t-il fait savoir. Covid-19, L’Union Européenne et des ONG au secours des détenus. Selon Wenceslas Assohou c’est à partir de lundi 29 juin 2020 que le projet va effectivement démarrer.

« Toutes les six équipes de bénévoles seront prêtent dès la semaine prochaine. Les axes Sud, Sud-est, Est, Ouest, Nord et Centre sont les zones choisies pour le projet. Chaque équipe aura entre six et dix jours de mission. Ce projet porte sur quatre mois, en raison de deux visites par prison (Juin, Juillet, Aout et septembre). Michel Laloge, chef de Coopération de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire estime pour sa part que son institution est restée aux côtés des plus vulnérables depuis le début de la pandémie en Côte d’Ivoire ».

L’Union Européenne et des ONG au secours des détenus

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

« D’un coût global de 98 000 000 FCFA, l’UE et les ONG ACAT-CI et LABAP seront aux côtés des pensionnaires des maisons de correction. L’UE et la Côte d’Ivoire partagent un certain nombre de valeurs dont le respect des droits de l’homme et la solidarité. Le projet que nous inaugurons s’inscrit justement dans ce socle de valeurs communes qui suivent un principe bien simple c’est-à-dire ne laisser personne pour compte, se battre pour la protection de nos valeurs ». Notons que la Côte d’Ivoire enregistre à ce jour, 7492 cas de COVID-19 et 54 décès.

Roxane Ouattara

lutter Coronavirus milieu carcéral

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Roxane Ouattara

Précédent

Adjoumani répond à Bédié : « Sa candidature est une mission de salut privé » et non public

Suivant

« La Côte d’Ivoire va renaître avec Bédié » (Armand Assirifix)

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *