Côte d’Ivoire : Cinq jours après sa grève de la faim « Alain Lobognon méconnaissable » (Epouse)

En grève de la faim depuis le 1er juillet 2020, la santé d’Alain Lobognon se dégrade. Son épouse lui a rendu visite dans sa cellule à la prison d’Agboville et décrit un homme méconnaissable.

Alain Lobognon est en détention préventive depuis le 23 décembre 2019. Il est inculpé pour publication de fausses nouvelles, troubles à l’ordre public et atteinte à la sûreté de l’Etat. Le proche de Guillaume Soro dont la santé était déjà fragile a entamé une grève de la faim depuis le 1er juillet 2020. Son épouse Amira Lobognon a pu lui rendre visite et décrit un homme méconnaissable au micro de RFI.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Voici l’intégralité de la conférence de presse d’Alain Lobognon avant son arrestation

« Alain est hypertendu. Il a également une pathologie cardiaque, et il a subi il y a un an une opération chirurgicale importante. Des évaginations intestinales et devait être suivi par son médecin suite à cette opération. Lorsque j’ai informé la communauté internationale de son état de santé et que le docteur de la famille l’a vu, il a fait un prélèvement sanguin et il a confirmé des infections et une anémie sévère etc. », dit-elle.

A l’en croire suite à cela, ils ont refusé catégoriquement que le médecin le revoit. « Et cela a suivi à mon calvaire pour pouvoir le voir. Avant je pouvais voir Alain quand je désirais. Alain ne sort de sa cellule que quand je viens tous les quinze jours. Imaginez un individu isolé complètement quinze jours sans lumière, sans parler à quelqu’un. Vous voyez Alain Lobognon aujourd’hui, vous ne le reconnaîtrez pas », ajoute l’épouse du député de Fresco.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Rappelons que cela fait la deuxième fois qu’Alain Lobognon est détenu. La première est survenue debut janvier 2019. Il avait été condamné pour « divulgation de fausse nouvelle, trouble à l’ordre public et incitation à la violence » à la suite d’un tweet. Notons par ailleurs que 18 autres proches de Guillaume Soro, dont des élus, vivent la même situation que Lobognon. Ils ont ont été arrêtés et sont emprisonnés dans des prisons sur l’étendue du territoire. Tous attendent leur jugement depuis sept mois pour certains.

Prince Beganssou

  •  
    1.3K
    Partages
  • 1.3K
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prince Beganssou

Read Previous

Côte d’Ivoire : Victoire Immobilier honore ses engagements face à 170 acquéreurs à Bingerville malgré le coronavirus

Read Next

Côte d’Ivoire : Voici pourquoi le siège de GPS de Soro a été réquisitionné

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *