Côte d’Ivoire : « Chez nous les Baoulé, la mère ou le frère n’héritent jamais du trône, c’est le neveu » (Sujets)

Les jeunes Baoulé ont décidé de ne pas laisser ce qu’ils ont qualifié de forfaiture prospérer dans la crise qui secoue, depuis quelques années, le royaume Baoulé. Après le décès du dernier roi des Baoulé en 2003 et son enterrement en 2016, la succession qui devrait se passer comme lettre à la poste et selon les us et coutumes de ce peuple du centre de la Côte d’Ivoire, est frappée par une crise sans précédent.

Hier jeudi, au cours d’une conférence de presse animée par N’guessan Kouakou François, à Marcory résidentiel et se proclamant porte-voix des sujets Baoulé, ce dernier est monté au créneau afin de dénoncer la situation pendante dans le royaume Baoulé. Selon lui, cette situation qui n’honore pas le peuple Baoulé est entretenue par certains fils et cadres de cette communauté à des fins politiques.

« Nous sommes le porte-voix de tous ces jeunes, de toutes ces femmes Baoulé, qui sont dans le V Baoulé, en basse côte qui sont en train d’assister impuissants à la destruction de notre royaume. En effet, aujourd’hui, nous sommes choqués de ce qui se passe dans notre royaume. Il se passe des choses qui dépassent l’entendement. Nous sommes face à des gens qui veulent réinventer notre tradition, réinventer notre culture qui datent de près de 4 siècles, les fondements même de notre royaume. Nous ne pouvons pas accepter cela » a, d’entrée, crié le conférencier.

A lire aussi : Royaume Baoulé : Le collectif des chefs de Sakassou demande à la reine-mère de céder le trône à son fils

Crise à la tête du royaume Baoulé

Pour N’guessan Kouakou François, « Il est nécessaire de tirer la sonnette d’alarme. Et de prendre nos responsabilités vis-à-vis de l’histoire, vis-à-vis de notre tradition. D’ailleurs, ce qui se passe dans le royaume Baoulé a été créé et suscité par un groupe de personnes qui ne disent pas la vérité aux autorités, qui ne disent pas la vérité au président, qui ne disent pas la vérité au gouvernement. Pour nous, il nous faut dire la vérité au président et aussi au gouvernement pour ne pas qu’ils soutiennent leur forfaiture ».

Puis de prévenir pour dire : « Cette forfaiture qui, pour nous, peut avoir des conséquences. La jeunesse Baoulé a une responsabilité historique devant la Côte d’Ivoire. Pourquoi les gens veulent utiliser le royaume Baoulé à des fins politiques ? Nous n’allons pas laisser la forfaiture prospérer ainsi. » Expliquant le mode de succession en pays Baoulé, il a dit ceci :

Crise royaume Baoulé. Nanan N'Ga tanou Monique, Reine-mère des Baoulé, le jeudi 23 mai 2019 à Sakassou
Nanan N’Ga tanou Monique, Reine-mère des Baoulé, le jeudi 23 mai 2019 à Sakassou

« Le mode de succession est en train d’être biaisé et nous ne saurons l’accepter. Depuis notre tendre enfance et ce, depuis toujours, la sœur n’hérite pas de son frère, le frère n’hérite pas de son frère. Chez nous, c’est le neveu qui hérite de son oncle. Et cela, tout le monde le sait en pays Baoulé. Le régime, c’est le régime matriarcal. Tout le monde le sait. D’où vient-il qu’aujourd’hui, nous nous retrouvons dans une situation dans le royaume Baoulé où le roi est connu, où la procédure d’intronisation a été amorcée, on a pratiquement fini et il se trouve que ce roi-là n’a pas la possibilité de s’asseoir sur son trône et de porter ses attributs de son couronnement ? » a-t-il soutenu.

Crise à la tête du royaume Baoulé

C’est pourquoi, martèle-t-il « Nous disons non ! Nous ne pouvons plus accepter cela. Nous ne pouvons pas accepter que le royaume Baoulé soit ce que quelques cadres, ou quelques messieurs du Grand centre demandent. Et nous allons nous battre pour que le royaume Baoulé soit ce que le peuple Baoulé veut. Et non ce que des cadres veulent ».

Selon le porte-parole des sujets du royaume Baoulé, « Le Chef de l’Etat, lors de sa visite à Sakassou, est allé rendre visite à sa camarade qui est la reine-mère du royaume Baoulé et non à la reine des Baoulé. En plus lui-même, dans son discours, n’a jamais dit qu’il était allé voir la reine des Baoulé. Elle est la mère du roi mais pas la reine des Baoulé. Le roi des Baoulé s’appelle Nanan Kassi Anvo Michel. Par ailleurs, si nous laissons la forfaiture prospérer, nous créons un précédent qui fera tache d’huile. Nanan Anvo Kassi est roi et il faut que les gens arrêtent de l’humilier » a-t-il averti.

Et il a clos son propos en appelant de fait le peuple Baoulé à la mobilisation : « Nous lançons un appel à tous ceux qui sont attachés aux valeurs traditionnelles et coutumières afin qu’ils se mobilisent pour accompagner le Roi, dans son couronnement. Et ce jour-là, nous invitons le chef de l’Etat à venir pour voir la mobilisation exceptionnelle du peuple Baoulé à ce grand évènement ».

JEAN PRISCA

Actualité Ivoirienne; Actualité Ivoirienne du jour; Politique Ivoirienne; Politique Ivoirienne du jour; Société Ivoirienne; Société Ivoirienne du jour; Actualité africaine; Actualité africaine du jour

  •  
    308
    Partages
  • 308
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info