Côte d’Ivoire : « Certains étudiants de l’étranger sont au bord de la dépression ou du suicide» (ONG « Elite West Africa »)

Le président de l’ONG panafricaine « Elite West Africa », Lassina Bamba a animé une conférence de presse le jeudi 9 juillet 2020 à Cocody. Selon lui, la Covid-19 (Coronavirus) a d’immenses répercussions sur la jeunesse ouest-africaine résidant dans l’espace CEDEAO et à l’étranger.

Il indique que depuis le déclenchement de la crise sanitaire, les étudiants de l’étranger sont confrontés à de réelles difficultés, « ce qui risque de compromettre leurs études ». Lassina Bamba a expliqué que, « si certains pays ont réussi à contenir la propagation du Coronavirus au point de prendre la décision d’alléger les restrictions imposées, ce n’est pas le cas au sein de la région ouest-africaine où la tendance haussière sur fond de relâchement inquiète. Il ressort de nos échanges que la Covid-19 a d’immenses répercussions sur la jeunesse ouest-africaine résidant dans l’espace CEDEAO et à l’étranger ».

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Après les étudiants de l’INHP, des étudiants du Groupe Loko fabriquent du gel hydroalcoolique

« L’onde de choc est plus forte sur nos compatriotes en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. Le bureau exécutif d’EWA a été alerté par la situation des étudiants à l’étranger. Ils sont confrontés à de sérieuses difficultés de subsistance depuis le déclenchement de la crise sanitaire en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. C’est un véritable cri de cœur qu’ils lancent aux autorités de leurs pays en raison de la précarité dans laquelle la majorité se trouve. Les études risquent d’être compromises en raison de leur incapacité à disposer du matériel didactique requis pour suivre les cours désormais dispensés en ligne. Certains sont au bord de la dépression ou du suicide. S’agissant de la situation en Afrique de l’ouest, elle n’est guère reluisante pour les élèves et étudiants confrontés aux mêmes difficultés », a-t-il décrypté.

Les études risquent d’être compromises en raison de leur incapacité à disposer du matériel didactique requis pour suivre les cours désormais dispensés en ligne

Il urge de trouver des mesures efficaces pour ces jeunes, sinon ça sera le chaos

Concernant les jeunes entrepreneurs de l’espace de la CEDEAO, Lassina Bamba note qu’ils ne sont pas logés à la meilleure enseigne. « Avec la fermeture des frontières maritimes, ce sont des difficultés d’approvisionnement pour satisfaire la forte demande. Il urge de trouver des mesures tangibles et efficaces pour que ces jeunes aient des solutions. Sinon ça sera le chaos », a-t-il prévenu.

ONG panafricaine Elite West Africa
ONG panafricaine Elite West Africa

Entre autres, le conseil exécutif de EWA recommande, « la mise en place par la CEDEAO, les Etas-membres et les pays d’accueil un fond spécial d’urgence qui sera mis à la disposition des étudiants par les représentations diplomatiques des pays membres. Pour aider les entrepreneurs, mettre en place un fond spécial d’urgence et de relance en faveur des start-ups, dans tous les Etats de la CEDEAO. Intensifier la sensibilisation dans les quartiers à travers les structures de jeunes et des leaders communautaires ».

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Notons que l’Elite West Africa est la faitière des structures des jeunes des 15 Etats membres de la CEDEAO qui dans son fonctionnement regroupe plus de 25 mille volontaires dont un peu plus de 3000 en Côte d’Ivoire.

Karina Fofana

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Karina Fofana

Précédent

Côte d’Ivoire : Des anciens députés PDCI font bloc derrière Bédié avant la convention

Suivant

Côte d’Ivoire COVID-19 : On a franchi la barre de 10 000 cas, que faire désormais ?

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *