Côte d’Ivoire : Bédié et Soro peaufinent leurs stratégies à Paris, avant une rencontre historique Soro-Blé Goudé

Guillaume Soro reçu en audiences par Henri Konan Bédié, le samedi 7 septembre 2019

Guillaume Soro a été reçu en audiences par Henri Konan Bédié, ce samedi 7 septembre 2019, à Paris. Les deux ex-plus importants alliés d’Alassane Ouattara en ont profité pour peaufiner leurs stratégies communes. Bédié et Soro bientôt sur le terrain de la campagne en Côte d’Ivoire.

Guillaume Soro était en compagnie de Me Affoussiata Bamba-Lamine. Quant à Henri Konan Bédié qui a reçu ses hôtes à sa résidence huppée de la rue Beethoven dans le 16è arrondissement de Paris, quartier de bourgeois parisiens ; était accompagné de Narcisse N’Dri, son porte-parole.

Les deux hommes qui ne s’étaient pas revus depuis le 23 février 2019, quand Soro s’était rendu à Daoukro, pour rencontrer Bédié qui lui a réservé un accueil chaleureux et filial. Quelques jours après sa démission forcée de l’Assemblée nationale, Soro avait alors reçu de vives critiques du RHDP. Le concerné avait, en retour vivement réagi.

A lire aussi. Côte d’Ivoire : Un autre mouvement pro-Soro adhère à la plateforme de Bédié

« Aujourd’hui, vous trouvez que Bédié est ivoiritaire. Ce n’est pas moi qui ai donné le nom d’Henri Konan Bédié au 3ème pont. Vous marchez sur un pont ivoiritaire alors. Si en 2010, Bédié avait donné ses 25% à Gbagbo, c’est Gbagbo qui serait président. Bédié a pris ses 25% pour donner à Alassane et il a gagné. En 2015, vous êtes allés voir Bédié, il a fait l’appel de Daoukro, il vous a soutenu. Et aujourd’hui, vous allez dire qu’il est ivoiritaire ? En 2010, en 2015, il n’était pas ivoirtaire ? En tout cas moi, j’irai voir Bédié  pour aussi devenir président », avait prévenu l’ex-patron de la rébellion ivoirienne, lors d’une visite à Katiola.

Guillaume Soro reçu en audiences par Henri Konan Bédié, le samedi 7 septembre 2019
Guillaume Soro reçu en audiences par Henri Konan Bédié, le samedi 7 septembre 2019

De bonnes sources, Henri Konan Bédié et Guillaume Soro ont peaufiné leurs stratégies communes, après la formation du « gouvernement de campagne » d’Alassane Ouattara. Bédié devrait rentrer en Côte d’Ivoire, avant Guillaume Soro. Celui-ci est annoncé du côté de La Haye. En effet, il devrait rencontrer Charles Blé Goudé, en liberté conditionnelle, en attente de l’appel de Fatou Bensouda, procureure de la Cour pénale internationale (CPI). Cette rencontre préparée par les équipes des deux hommes, est annoncée comme historique.

Depuis leur séparation à la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) à la fin des années 90, Blé Goudé et Soro ne s’étaient pas rencontrés comme des frères. En 2002, ils sont même apparus comme les pires ennemies, quand Soro revendiquait la rébellion armée pro-Ouattara, qui a occupé le Nord et Blé prenait la tête des jeunes patriotes pro-Gbagbo, au Sud.

Emmanuel Gautier

  •  
    427
    Partages
  • 427
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info