Côte d’Ivoire : Bagarre entre militants RDR et UDPCI au meeting du RHDP à Sinfra

Alassane Ouattara et Albert Toikeusse Mabri

Le feu couve sous les cendres au RDR-RHDP-unifié au-delà des discours propagandistes du vivre ensemble dans ce nouveau parti politique. Le RDR, qui a  phagocyté tous les autres partis politiques qui l’ont rejoint au sein du parti unifié, entend maintenir de gré ou de force son hégémonie sur ces partis. Et à chaque fois qu’une occasion se présente, il le démontre aisément. Il y a eu bagarre entre les militants du RDR et de l’UDPCI au meeting du RHDP à Sinfra.

Le samedi 19 octobre dernier, lors du meeting dit d’hommage au Chef de l’Etat organisé par  le secrétaire d’Etat, Epiphane Zoro Bi, à Sinfra,  les militants du parti fondé par Robert Gueï  ont fait les frais. Mobilisés pour soutenir leur mentor, le ministre Albert  Mabri Toikeusse qui  représentait, pour la circonstance, le président du RHDP unifié, Alassane Ouattara, des  militants de l’UDPCI ont  passé un sale temps au stade de Douafla.  

Ces  militants et des groupes de soutien à Mabri qui avaient affiché, dans l’enceinte du stade, des banderoles ont été pris à partie par un groupe de jeunes  conduit par le secrétaire départemental adjoint du RDR et délégué communal du RHDP de Bouaflé, Karamoko Mamadou. Les banderoles à l’effigie de Mabri Toikeusse déchirées et jetées. Il s’en est suivi une bagarre rangée entre les militants du RDR et de l’UDPCI.  M. Zamblé, responsable du groupe de  soutien à Mabri, en est même  venu aux mains avec Karamoko Mamadou.

A lire aussi : Bilan de la bagarre au Lycée classique : 7 Forces spéciales, 1 policier blessés graves

N’eût été l’intervention de certains responsables du RHDP, la situation aurait dégénéré. Le secrétaire régional de l’UDPCI, que nous avons eu au téléphone, fustige cette attitude des militants du RHDP. «  Je condamne avec la dernière énergie cette attitude qui n’honore pas le RHDP et qui tire le RHDP vers le bas.  J’invite donc les responsables du RDR à donner des instructions à leurs militants pour que ce genre d’attitude ne se répète plus. Aucune raison ne peut expliquer  ces agissements à l’encontre des militants de l’UDPCI », a dénoncé M. Allaba Abel Désiré, par ailleurs coordonnateur associé du RHDP dans la Marahoué. Ces signes augurent d’un avenir difficile pour l’UDPCI et son président Mabri Toikeusse au sein du RHDP unifié.

(Nouveau Réveil)

Côte d’Ivoire : Voici la vraie cause de la bagarre entre FPI pro-Assoa Adou et pro-Simone Gbagbo à Alépé
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info