Côte d’Ivoire : Avant Yodé et Siro, Alpha Blondy et Espoir 2000 avaient critiqué eux aussi les Kouao sous Bédié

Le titre « On dit quoi » du dernier album Héritage de Yodé et Siro continue de faire parler de lui. Des militants du RHDP s’offusquent des paroles du titres oubliant qu’avant Yodé et Siro, Alpha Blondy et Espoir 2000 avaient critiqué eux aussi les Kouao sous Henri Konan Bédié, président de la République en Côte d’Ivoire, entre 1993 et 1999

«Aujourd’hui Abidjan relation est mieux que diplôme. École n’est pas mauvais mais quelque soit ton niveau ton papa n’est pas docteur tu ne peux pas être infirmiers, tu veux tu veux pas le pays est dirigé», chantaient le groupe Espoir 2000 dans le titre Abidjan dans le titre Abidjan de leur album  »Bilan ». A en croire les faiseurs de Zouglou, au temps du président Henri Konan Bédié, Abidjan comme à l’image du pays était possédé par des propriétaires terriens.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Un cadre du RHDP réclame l’arrestation de Yodé et Siro après la sortie de leur dernier album

« Ils ont déjà tout partagé, ils n’ont rien oublié depuis les départements en passant par les parties à la place des ministres on parle de conseil ethnique. Quand tu cherches travail, tu arrives dans bureau, directeur Kouao Denis, sous-directeur Kouao Lucas, Secrétaire Kouao Chantal, c’est une affaire de Kouao. Tu veux, tu veux pas le Sephonisme est calé». Critiquant aussi la lourdeur administrative ivoirienne déjà en 199, Pat Sako Valéry et Shura ne sont pas allés du dos de la cuillère.

« Pour faire un petit papier, tu vas taper deux semaines. Tu es à l’immeuble à 6h le gardien vient à 10h le directeur vient à midi si tu es trop fâché faut plus faire ton papier. C’est vrai on cherche travail mais on aime pas les foutaises on passe les concours où les admis sont connus. On nous fait payer l’argent, on nous fait payer dossiers, souvent même tu dois payer parce que tu as échoué. A la place des emplois, c’est que des licenciements, arrêtez de nous former sinon on sera musclés. Faites très attention parce que palabre qui est là on sait quand ça commence on sait pas quand ça finit».

Avant Yodé et Siro, Alpha Blondy et Espoir 2000 avaient aussi critiqué sous Henri Konan Bédié

Alpha Blondy dans le titre Guerre Civile sur l’album Yitzhak Rabin sorti en 1998 était allé également dans le sens du groupe Espoir 2000. «Dans un pays avec plusieurs Ethnies. Quand une seule Ethnie, monopolise le pouvoir. Pendant plusieurs decennies et impose sa suprématie! Tôt ou tard, ce sera la guerre Civile! S’imposer démocratiquement, ôte-toi de là que je m’y mette. Ma tribu n’est pas ta marionnette, et c’est parti, oui parti pour la Guerre Civile. Bombe tribale, bombe coloniale».

Dans un pays avec plusieurs Ethnies. Quand une seule Ethnie, monopolise le pouvoir. Pendant plusieurs decennies et impose sa suprématie! Tôt ou tard, ce sera la guerre Civile!

De fait, le pouvoir RHDP n’est pas le seul pouvoir a avoir été critiqué ouvertement par les artistes ivoiriens. La gestion d’Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo a aussi été critiquée. Alors lorsque Yodé et Siro disent que  »ce sont les Bakayoko et les Coulibaly seulement qui mangent » ce n’est pas une manière de jeter l’opprobre sur ceux qui portent ces patronymes comme veulent le faire croire certains militants du RHDP.

«On dit il n’y a pas l’argent au pays et tu dis l’argent travaille mais l’argent là ça travaille pour qui là la président c’est comment ? Plus de 60 ethnies dans notre pays Aujourd’hui du rez-de-chaussée jusqu’au dernier étage du gardien jusqu’au directeur. Si c’est pas les Bakayoko ou bien les Coulibaly seulement qui mangent».

Roxane Ouattara

  •  
    4.3K
    Partages
  • 4.3K
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Roxane Ouattara

Read Previous

Côte d’Ivoire : Les techniciens de la COVID-19 à l’Institut Pasteur d’Abidjan menacent d’entrer en grève mardi

Read Next

Côte d’Ivoire : Victoire Immobilier honore ses engagements face à 170 acquéreurs à Bingerville malgré le coronavirus

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *