Côte d’Ivoire : Atouts et faiblesses de Gnamien Konan

Gnamien Konan, président de La Nouvelle Côte d'Ivoire

Ancien militant du FPI. Ancien membre du RHDP. Ancien président du parti politique dénommé l’UPCI. Actuel président du mouvement politique La Nouvelle Côte d’Ivoire (LNCI), et depuis le lundi dernier membre du groupe parlementaire du PDCI. Ouf ! L’ex DG de la douane ivoirienne, député Independant de Botro, est à la croisée des chemins. Quelles sont ses chances de succès en 2020 ? Analysons.

A – Faiblesses :

1 – l’absence d’appareil politique

Après avoir été éjecté de la tête du parti qu’il a créé par une dissidence interne il s’est rabattu sur un mouvement (politique) (LNCI) qu’il a mis sur pied et qui peine à trouver ses marques, tant il s’implante à dose homéopathique. En dehors (peut-être) des habitants de Botro, dont il est le député, très peu d’ivoiriens connaissent l’existence de son mouvement.

2 – une image de girouette politique

Le moins qu’on puisse dire c’est que Gnamien Konan, 65 ans, a traîné sa bosse dans pratiquement toutes les grandes formations politiques de gauche comme de droite, socialiste ou libérale, que ce soit au FPI, au RHDP, ou aujourd’hui au PDCI, en passant par l’UPCI. À l’instar d’un Anaky Kobena, il donne l’impression de ne pas savoir exactement ce qu’il veut or c’est connu, il n’y a pas de vents favorables pour qui ne sait où aller.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Gnamien Konan « se félicite de la convergence de vues » de Bédié et Gbagbo

3 – un ministre sans éclat particulier

Il a successivement été ministre de la fonction publique et de la réforme administrative, puis de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et enfin du logement et de l’habitat social. Autant d’occasions et d’opportunités qui lui ont été offertes de démontrer sa compétence et sa capacité à engager des réformes au profit de ses concitoyens. Que nenni ! Il n’a apporté aucune réelle et palpable plus-value dans la gestion de ces ministères.

4 – inconnu en zone rurale

S’il est bien connu en zone urbaine et principalement par les intellectuels, c’est un autre son de cloche lorsqu’il s’agit des zones rurales qui représentent pourtant une grande partie de l’électorat ivoirien.

B – Atouts

1 – Ses résultats à la douane

Ce bon technocrate, aux critiques très acerbes contre ses anciens copains du pouvoir RHDP, fait de nombreuses propositions en vue de promouvoir la bonne gouvernance. Il ne fait aucun discours sans parler de la douane. Et pour cause, il y a réalisé un bilan fort appréciable.

Jean Bonin

  •  
    261
    Partages
  • 261
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info