Côte d’Ivoire : Amadou Koné se rappelle que Bouaké est sale à la veille de la visite de Macron

Amadou Koné tenant un balai dans les rues de Bouaké, dans la perspective de l'arrivée d'Emmanuel Macron

La ville de Bouaké, capitale de la région du Gbêkê recevra le président français Emmanuel Macron lors de son séjour ivoirien du 20 au 22 décembre 2019. Le président français va poser la première pierre du marché de gros de Bouaké au cours de son séjour.

Pour cela, les autorités politiques et administratives de la ville ont décidé de donner un coup d’accélérateur dans le toilettage de la ville. Au nombre de celles-ci, le ministre des transports Amadou Koné. » Le ministre Amadou Koné met la main à la pâte car déterminé à faire de la visite des Présidents Alassane Ouattara et Emmanuel Macron à Bouaké, une véritable réussite « , écrit l’agence ivoirienne de presse( AIP).

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Un gang de coupeurs de route à la kalach démantelé à Bouaké

Le site gouvernemental ajoute que le ministre Amadou Koné a retroussé ses manches et pris un balai pour participer lui-même à l’opération coup de balai qui doit changer le visage de Bouaké. Est-ce seul pour l’arrivée de Macron qu’il fait rendre la ville de Bouaké propre ?

Bouaké Emmanuel Macron
Opération coup de balai à Bouaké

 » Monsieur le ministre, vous n’avez pas besoin d’attendre l’arrivée de Macron pour œuvrer à un environnement propre et sain, à Bouaké »

Bouaké capitale du Gbêkê

C’est en tout cas ce que semble dire le ministre Amadou Koné qui s’est subitement rendu compte que la capitale du Gbêkê est salle. Comme si ses parents qui vivent et ont toujours vécu à Bouaké n’ont pas besoin d’environnement salubre pour leur bien-être. En agissant ainsi, Amadou Koné et avec lui toutes les autorités qui s’inscrivent dans cette logique, font ressortir le complexe d’infériorité vis-à-vis du colonisateur français.

Non, monsieur le ministre, vous n’avez pas besoin d’attendre l’arrivée de Macron pour œuvrer à un environnement propre et sain, à Bouaké. Macron ne passera pas plus d’une demi-journée à Bouaké alors que vos parents y vivent continuellement.

Jules Claver Aka

Côte d’Ivoire : Si l’histoire glorieuse de Bouaké m’était contée
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info