Côte d’Ivoire : Allah Thérèse est morte, 64 ans après son premier album

Allah Thérèse

Allah Thérèse est morte. Son décès est intervenu dans la nuit du dimanche 19 janvier 2020, à Djékanou. 64 ans après la sortie de son premier album, avec son compagnon N’Goran la loi.

Originaire de Gbofia, un village de la sous-préfecture de Toumodi, (Centre de la Côte d’Ivoire), Allah Thérèse s’est fait connaître dès 1956, quatre ans avant l’indépendance en Côte d’Ivoire. Elle était avec son inséparable compagnon, N’Goran la Loi.

Ce dernier est décédé, en mai 2018. Précisément le dimanche 20 mai 2018 à Konankokorèkro à 10 km de Toumodi vers 8 h. « Je dirai que c’est une mort naturelle », avait témoigné l’un de ses proches. Pour l’heure, l’on ignore de quoi est morte Allah Thérèse, qui était apparue bien portante, début décembre 2019, à une cérémonie du RHDP à Yamoussoukro.

A lire aussi. Thérèse Houphouët-Boigny 89 ans : 10 photos cultes d’hier à aujourdhui

Elle a formé un duo musical avec l’accordéoniste N’Goran la Loi, son mari originaire de Konankokorekro, un village de Toumodi. Allaht Thérèse a bénéficié de la reconnaissance de la Nation, de son vivant. En effet, le 24 mai 2012, elle a reçu la distinction de Chevalier de l’Ordre du Mérite ivoirien.

Depuis 2014, elle bénéficie d’une pension mensuelle de la part de l’État ivoirien. Son décès tourne définitivement la page des icônes de la musique des années Houphouët-Boigny, « père » de l’indépendance ivoirienne. Nous y reviendrons.

Elvire Ahonon

Décès de Wattao : « Il n’était ni ange ni démon » (Réactions de Bonaventure Kalou)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags:
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info